Publié dans Société

Rumeur sur le décès de Fafah Mahaleo - « Je suis victime d'une mauvaise blague »

Publié le jeudi, 04 avril 2019

Facebook n'est et n'a jamais été une source d'information fiable. Cette fois encore, les rumeurs sont tombées sur ce réseau social dans l'après-midi d'hier, annonçant la mort de Fafah du groupe Mahaleo. Apparemment, l'origine de la mort était une crise cardiaque pendant qu'il se trouvait au centre hospitalier de Soavinandriana (HOMI). La publication a tout de suite - comme tous les autres bad buzz d'ailleurs- republiée et partagée partout sur facebook provoquant une agitation des fans. Sans recoupement et ne pouvant pas savoir la vérité et la rumeur, les fans se sont tout de suite mis à partager leur tristesse provoquant la dispersion de la nouvelle plus rapidement. Pendant quelques heures, tout le monde était perdu et ne savait pas si l'information est fondée ou non. Cependant, les démentis n'ont pas tardé à circuler sur facebook notamment venant du compte officiel du groupe.

« Suite aux rumeurs circulant disant que notre frère Fafah a tiré sa révérence, le groupe Mahaleo tient à dire que c'est totalement faux. Il se porte bien et nous venons même de discuter avec lui et il nous a dit : je suis victime d'une mauvaise blague… Longue vie à toi Fafah ! », explique le communiqué officiel fait par la formation. Selon une autre source, le groupe Mahaleo allait même donner une conférence de presse annonçant son prochain concert au Plaza. Joint au téléphone, Bekoto, membre de la formation n'était pas également au courant et a tout de suite affirmé que c'était une ruse et que l'information n'était pas fondée. Ce qui était le cas des autres membres qui ont démenti la nouvelle. Les fans du groupe Mahaleo, particulièrement de Fafah pourront ainsi dire « ouf » et se relaxer car beaucoup sont ceux qui ont sûrement déjà pleuré après avoir été au courant de cette grande rumeur. Fafah n'a donc pas encore rejoint ses frères Raoul et Nono. Selon les dernières informations recueillies, Fafah était effectivement malade mais rien de sérieux. Il s'est vite rétabli et est même déjà en forme. Il se trouve actuellement à Andohalo.

T.A.

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff