Publié dans Société

Agression par des membres de Za’Gasy - Un jeune homme entre la vie et la mort !

Publié le mardi, 28 mai 2019

Un homme d’une vingtaine d’années se trouve actuellement à la réanimation de l’HJRA. Son état est jugé par les médecins critique suite aux coups sur la tête et sur d’autres parties de son corps que lui ont assenés des membres de l’association Za’Gasy dans la soirée de lundi. Hier, ce jeune homme est encore dans un état comateux et aucune intervention chirurgicale ne pourrait –être effectuée tant que sa situation ne s’améliore, affirme une source hospitalière. Qui s’excuse s’accuse. Alors que l’opinion publique est toujours concentrée sur les résultats des élections législatives dans la soirée de lundi, le président de l’association Za’Gasy et non moins candidat dans un Arrondissement de la Capitale s’est fait inviter sur des chaines privées, radio et télévision. D’après lui, des membres du fokonolona d’un quartier de la Haute-ville lui ont fait appel sur une soi-disant tentative de fraude dans un bureau de vote. Sans attendre quoique ce soit, celui-ci aurait attaqué ouvertement la candidate de l’IRD comme instigatrice de cette tentative.

La vérité est pourtant tout à fait le contraire de ce que ce candidat pas comme les autres déclarait. En effet, des membres de l’association Za’Gasy ont pris à partie des éléments de cette candidate après la fermeture des bureaux de vote. Ces partisans de cette dernière, comme tout parti politique digne de ce nom le fait à chaque fin de journée des élections, n’ont fait que collecter les résultats dans les bureaux de vote qui leur sont assignés. C’est en effectuant ces opérations de routine que 4 partisans de cette candidate ont été tabassés par des membres de l’association Za’Gasy. Ces derniers les accusaient en possession de fausse carte d’identité et de fausse carte d’électeurs. Parler  ainsi de tentative de fraude alors que les bureaux de vote sont fermés deux heures avant, l’agression barbare n’est que de pure affabulation de ce candidat qui cherche des excuses pour expliquer son camouflet annoncé à l’élection. La candidate aux élections législatives et le père du jeune homme en soins intensifs à l’HJRA ont déposé dans la soirée même une plainte auprès de la Gendarmerie à Ankadilalana contre d’un côté les agresseurs et  de l’autre du président de Za’Gasy pour diffamation de l’autre.
La rédaction

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff