Publié dans Société

La fièvre autour des Barea continue !

Publié le vendredi, 12 juillet 2019

Le plus grand événement de la semaine - à part bien sûr le match de ce jeudi où Madagascar faisait face aux Aigles de la Tunisie - reste l’accueil de l’équipe nationale à l’aéroport d’Ivato. Aujourd’hui, des milliers de Malagasy se donneront rendez-vous dans la partie d’Ivato mais également dans toute la ville puisque le cortège qui emmènera l’équipe fera le tour de la Capitale, allant d’Ivato jusqu’à Anosy, en passant par Talatamaty - Ambohibao - Digue Andohatapenaka - 67ha - Andavamamba et Ampefiloha. Malgré le fait que les Barea n’aient pas réussi à tenir tête l’équipe adverse lors du dernier match, les Malagasy n’ont pas perdu espoir et compte remercier l’équipe des Barea comme il se doit. On s’attend effectivement à un grand festival national, malgré que la manifestation se tienne à Antananarivo. Les supporteurs issus des autres Régions ont d’ailleurs déjà partagé leur soutien pour l’équipe, bien que la plupart d’entre eux ne puissent pas accueillir nos héros nationaux. En effet, plusieurs personnes projettent de venir sur les lieux pour l’accueil grandiose des Barea. « Ils le mérite, accueillons nos héros ! Pour nous, ils ont déjà gagné », clament les supporteurs dans les réseaux sociaux. Chose vraie puisqu’aucun pays de l’Afrique n’a, jusqu’à ce jour, réussi à réaliser cet exploit.


Ainsi, dans la Capitale, la chaleur de la CAN se sent encore et les T-shirts conçus pour supporter notre équipe se vendent toujours comme des petits pains. Exactement comme les drapeaux dont les stocks sont épuisés depuis quelques jours. Selon les informations recueillies, plusieurs personnes sont venues acheter leur drapeau aux alentours d’Analakely et Behoririka. Des drapeaux malagasy de toutes tailles qui serviront sûrement à orner le grand carnaval de ce jour. Car effectivement, aujourd’hui, on porte fièrement les couleurs de l’île. Blanc, rouge et vert sont exposés partout, que ce soient sur les voitures, les vêtements, les casquettes et surtout sur les toits de maison. Ceux qui n’ont pas encore acheté de drapeau sont ainsi venus en acheter tandis que d’autres en ont même cousu car les stocks sont déjà épuisés. D’ailleurs, le ministère de la Communication et de la Culture a encouragé de nouveau chaque foyer à hisser de nouveau les drapeaux sur les toits. Ceci sera un geste de respect et de remerciement pour les Barea, mais surtout pour montrer qu’on est une Nation soudée. « Arborons de nouveau nos drapeaux pour rendre hommage à nos héros. Emmenez également d’autres drapeaux pour les accueillir en ville ». Quoi qu’il en soit, on peut dire que l’engouement des gens n’a jamais été si fort qu’aujourd’hui. L’amour de la patrie n’a pas rayonné comme tel dans le cœur de chacun, même pendant la célébration de la Fête nationale.

Fil infos

  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021
  • Détournement au ministère de la Population - Des hauts fonctionnaires et des complices placés sous mandat de dépôt
  • Betainomby Toamasina - La plus grande minoterie de l'Océan Indien ouvre ses portes
  • La République Coopérative de Guyana retire sa reconnaissance de la pseudo “rasd”

La Une

Editorial

  • Miami démarre !
    Le « Velirano » est en marche. Le Chef de l’Etat ne chôme pas. Accompagné de son épouse Mialy, fidèlement à ses côtés, Rajoelina Andry arpente monts et vallées et veille à la concrétisation de ses engagements. En homme de parole, le Président ne baisse pas les bras. Certains curieux se posent même la question « notre Président dispose-t-il un instant pour un petit somme réparateur dans la journée ? »

A bout portant

AutoDiff