Publié dans Société

Ambatondrazaka - Le degré d’insécurité inquiète les autorités locales

Publié le vendredi, 23 août 2019

Ces dernières semaines, on assiste à une recrudescence sans précédent de l’insécurité à Ambatondrazaka. Cambriolage, attaques à main armée, extorsions avec menaces en tout genre proférées par téléphone, etc. La liste n’est pas exhaustive. La situation est si explosive que même les autorités locales sont désemparées.

 

Néanmoins, elles ont décidé de réagir pour mieux faire face à cette situation. Mercredi dernier, le préfet de la ville a convoqué une réunion d’urgence à laquelle a participé l’Organisation mixte de conception locale (OMC). Une occasion pour le préfet d’Ambatondrazaka d’annoncer qu’il n’y aura plus aucune tolérance pour les auteurs de forfaits ou autres hors-la loi. Il a également lancé une sérieuse mise en garde à l’encontre des bandits en cavale sur le fait qu’ils encourent des sanctions les plus sévères en cas d’arrestation.

Un appel qui serait adressé indirectement aux migrants d’autres Régions dont les autorités locales soupçonnent d’être à l’origine du mal. Car depuis que des carrières ou autres gisements d’or ou de pierres précieuses de la Région, ont été ouverts à l’exploitation sauvage, cette situation ne pouvait qu’attirer de façon massive ces migrants des Régions. Et quand l’accès à l’or est impossible pour leur survie ou leur petit business, ces personnes seront obligées de se reconvertir dans le banditisme.

Franck R.

Fil infos

  • Descente inopinée à la maison de force de Tsiafahy - Le traitement de faveur de Mbola Rajaonah démasqué
  • Lutte contre la malnutrition - L'usine promise par le Président de la République embarquée
  • Assassinat de Danil Radjan - Des révélations de la famille en vue 
  • Sénatoriales - Sans surprise, le parti TIM officialise son boycott
  • Extradition de Raoul Arizaka Rabekoto - La partie malagasy attend la réaction des autorités françaises et suisses
  • Encadrement juridique des élections - La CENI avance des « amendements »
  • Détournements à la CNAPS - L’Exécutif amorphe contre Raoul Arizaka Rabekoto
  • Palais d'Iavoloha - L'ambassadeur « malgachophone » fait ses adieux
  • Carburants - L’Etat doit encore 83 milliards d’ariary aux pétroliers
  • KMF-CNOE – Etat malagasy - Le Conseil d’Etat se déclare incompétent

La Une

Editorial

  • En avant, la relance !
    Le pays suffoque. L'économie s'agenouille. La pandémie de Covid-19, la faucheuse, menace toujours. C'est dans une telle atmosphère moribonde que le peuple malagasy est appelé à avancer, à relever ensemble le défi de la relance. L'Etat desserre l'étau du confinement. Apparemment, le bilan de la Covid s'améliore au fil des jours. Le nombre de décès diminue considérablement jusqu'à descendre à zéro ces derniers jours. Certes, le bilan des nouveaux cas de contamination continue à garder son rythme mais les chiffres restent modérés jusqu'alors. Raison pour laquelle les décideurs politiques au niveau de l'Etat osent prendre des mesures courageuses dans le sens du déconfinement. Il en faut bien du fait que tout le pays risque de payer trop cher le coût d'un confinement continu.

A bout portant

AutoDiff