Publié dans Société

Banditisme à Toliara - Les dahalo séquestrent le mari et  violent l’épouse

Publié le mardi, 17 septembre 2019

Vers 9 heures le 13 septembre dernier, des dahalo armés de fusil de chasse s’étaient emparés de force de 30 bœufs appartenant à un éleveur nommé Velodira.  Cette scène s’est produite à Milenaky Ankililaoka à Toliara. Les agresseurs  ont ligoté le berger avant de procéder à cette razzia.  En cours de chemin, ces dahalo ont croisé un couple en train de couper des herbes. Après avoir ligoté ce dernier, ils ont violé la femme. Puis, ils ont emmené l’époux avec eux et abandonné l’épouse  dans une forêt.

 

Cependant, cette dernière a pu se sauver et a avisé le poste avancé de la Gendarmerie nationale de Milenaky. Au cours de la poursuite, les Forces de l’ordre ont surpris 5 suspects dont les nommés R., M., Mb, K. et Re. Ces derniers étaient en train de désosser un bœuf parmi  ceux qu’ils ont volés. C’était le nommé Re. qui fut arrêté en premier. Il  a dénoncé l’identité des dahalo, les vrais cette fois.

En cavale, ces derniers  ont pris la direction vers l’Est. 10 éléments du groupement de la Gendarmerie nationale d’Atsimo Andrefana dirigés par l’officier adjoint du commandant de ce groupement à bord d’un véhicule se sont précipités à Milenaky Ankililaoka pour engager la poursuite. Enfin, 5 éléments du poste avancé de la Gendarmerie nationale de Milenaky ont procédé aux constatations.

Franck R.

Fil infos

  • JIRAMA - Les impayés des fournisseurs s’élèvent à 1 000 milliards d’ariary
  • Etat de droit - « Le système judiciaire est corrompu »
  • Affaire de Vohilava Mananjary - Les raisons du mécontentement de la population
  • Sénatoriales - Le CNOE se plie à la décision de la HCC
  • Situation sanitaire à Madagascar - L’état d’urgence levé, la prudence exigée
  • Arrêt de l’exploitation aurifère à Vohilava - La Société civile exige des sanctions contre la société fautive
  • Association AFF - Fondation - VISEO Ensemble pour un renouveau de l’éducation
  • Décret de convocation du collège électoral - La HCC déboute Rivo Rakotovao et les sénateurs
  • Marc Ravalomanana - Un indécrottable mauvais payeur
  • Vol de marchandises d'1 milliard Ar - Quand la politique entre dans le prétoire…

Editorial

  • Bataille acquise !
    Zéro décès, nombre de contaminés en traitement stationnaire. Le Président Rajoelina est en passe de gagner son pari, son combat. C’est le cas de le dire, il a pris la lutte contre la pandémie de Covid-19 pour « son » combat, défi et pari personnel. Il a de quoi à être fier ! L’Etat met fin à l’état d’urgence sanitaire. Pour un Chef d’Etat, perdre ou gagner la bataille contre la Covid-19 équivaut à perdre ou gagner son combat politique personnel. La mauvaise gestion de la réponse à la pandémie traduit un échec politique d’un dirigeant qui va perdre, de fait, la confiance de son peuple. Le cas risque de se produire quelque part en Amérique en cette veille de l’élection présidentielle du 3 novembre prochain.

A bout portant

AutoDiff