Publié dans Société

Découverte - « Tsitakakantsa », le plus grand baobab de Madagascar

Publié le vendredi, 27 septembre 2019

Un autre baobab, plus grand que « Tsitakakoike », issu de la famille de baobab Andansonia Grandidierie est découvert dans le Fokontany Andombiry, District de Morombe. Appelé « Tsitakakantsa », il est dorénavant le plus grand baobab de Madagascar et celui de la planète. D’une circonférence de 28,90m, « Tsitakakantsa » se traduit littéralement par si l’on chante dans l’une des faces de baobab, on n’entend pas le chant dans l’autre.

 

D’après la population locale, elle a déjà trouvé depuis longtemps cet arbre à quelques mètres de « Tsitakakoike », mais pour lui rendre hommage, cette nouvelle n’a été déclarée qu’après la mort de ce dernier, en mai 2019, suite au passage du cyclone AVA en janvier 2018. Seulement, quelques scientifiques malagasy connaissent son existence comme Ramahafaly Wilfred, technicien forestier et chercheur des baobabs. Ainsi, le Chinois, Philippe Shang Liang est le seul étranger qui dispose d’une autorisation de la part de la population locale, de constater de visu ce baobab unique en son genre à Madagascar.

Comme étant un arbre sacré et majestueux, la population lui rend hommage, demande de la bénédiction, de la pluie, d’enfants, la bonne santé. D’ailleurs, la population le considère comme étant un lieu sacré pour le culte traditionnel et apporte des pièces de monnaie, jusqu’à tuer des volailles et des zébus.  Malgré cette grande découverte, il est encore difficile de transférer la valeur de « Tsitakakoike » à « Tsitakakantsa », sans avoir suivre la tradition comme le sacrifice des zébus. Un étranger l’a déjà proposé à la population mais elle a refusé.

 Anatra R. 

Fil infos

  • Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans
  • La Vérité de la semaine
  • Lutte contre la Covid-19 - Les mesures prises par Madagascar font école
  • Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande
  • Le Gouvernement Ntsay face aux députés - Les sujets socio-économiques au menu !
  • Approvisionnement en eau à Antananarivo  - La qualité et la distribution reviendraient à la normale
  • Destruction de forêt - Six individus déférés à Moramanga
  • Hausse des cas de Covid-19 - Des gouverneurs bousculent les mauvaises habitudes
  • Restrictions mondiales liées à la Covid-19 - L’assistante d’Antonio Guterres annule sa mission à Madagascar
  • Marc Ravalomanana - Précampagne sous couvert de redynamisation

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • La CENI opérationnelle !
    Enfin, les neuf nouveaux membres de la CENI entrent en fonction. Comme l’exige la loi, ils ont prêté serment devant la Cour suprême ce mercredi 1er décembre et ce en présence du Chef de l’Etat Rajoelina Andry et du ministre de la Justice Imbiky Herilaza.Arrivés au terme de leur mandat, les anciens commissaires électoraux durent plier bagage. Me Hery Rakotomanana et son équipe cèdent la place à Dama Andrianarisedo Retaf Arsène, Randrianarivonantoanina Tiana Ifanomezantsoa, Ravalitera Jacques Michael, Andriamazaray Andoniaina, Razafindrabe Guy Georges, Abdallah Houssein, Razafimamonjy Laza Rabary, Fidimiafy Roger Marc, Ralaisoavimanjaka Andriamarotafikatohanambahoaka. Victime de certain dysfonctionnement dans le mécanisme interne, l’ancienne Instance d’Alarobia chargée d’organiser les élections à Madagasikara avait dû se débattre durement pour esquiver les boulets rouges de certains acteurs politiques. Me Rakotomanana dut user de son talent d’Avocat pour plaider la cause de ses anciens confrères. Il fallait défendre à tout prix l’intégrité et la crédibilité de…

A bout portant

AutoDiff