Publié dans Société

Attaque mortelle à Andranomanalina Isotry - La victime délestée d’ 1million d’ariary

Publié le dimanche, 10 novembre 2019

Vendredi soir, le secteur du pont de Bekiraro situé dans le quartier d’Andranomanalina Isotry, a été le théâtre d’une agression meurtrière. La victime : un vendeur de pâte alimentaire prénommé Naivo, qui a envisagé d’aller faire son versement journalier. Les assaillants, au nombre de quatre, selon des témoins, n’ont pas hésité   à éliminer la victime avant de faire main basse sur la somme d’un million d’ariary. Hier, une source policière a affirmé qu’aucun agresseur n’a pu être encore arrêté. Actuellement, l’affaire est entre les mains de la Brigade criminelle.

 

Ceux qui ont assisté à cette scène atroce, étaient  unanimes sur un point : la cruauté des bandits. Car pour qu’ils puissent s’emparer du sac qu’ils convoitent sur la cible, ils n’ont pas hésité à lui tirer dessus, en prenant soin de viser particulièrement son cœur. L’impact a aussitôt emporté le malheureux. Bien que les enquêteurs n’aient pu encore mettre la main sur aucun des assaillants, ils ont affirmé détenir un indice. La douille  sur le type de  munition qu’ils ont utilisé, aurait pu être identifiée. Pour revenir dans le cas de la victime, elle fut domiciliée dans le même quartier. Des témoins  ont voulu le secourir mais la peur, de devenir des cibles à leur tour, a pris le dessus qu’ils ont finalement préféré ne rien faire. L’agression de ce jeune homme est l’une parmi les plus spectaculaires sinon la plus violente ayant survenu ces dernières semaines.

Des patrouilles mobiles y sont dépêchées. Mais les assaillants semblent toujours savoir déjouer la surveillance des Forces de l’ordre. « Ces bandits savent bien à quelle heure précise passer à l’action car la voie est libre au moment indiqué », confie un riverain. Ce qui expliquerait donc le fait que les agresseurs qui y commettent leur sale coup, peuvent toujours échapper à la Police. Si nos mémoires sont bonnes, c’était également dans les parages de ce dernier qu’un agent de recouvrement a payé de sa vie lors d’une attaque similaire il y a quelques semaines de cela. Face à la recrudescence des actes  de banditisme dans ce quartier, la méfiance et la précaution sont de mise. Une recommandation valable pour tout le monde mais notamment pour ceux qui transportent de fonds en liquide en heure tardive.

Franck R.

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff