Publié dans Sport

Appel d’offres sur le futur équipementier des Barea - Le comité exécutif de la FMF roulerait pour l’annulation

Publié le dimanche, 19 avril 2020

Le résultat officieux de l’appel d’offres lancé pour désigner le futur équipementier des Barea de Madagascar continue encore à faire des vagues. Le comité d’évaluation créé à l’occasion et composé de quelques personnes, cinq selon les informations et dont l’une a déposé sa démission, a placé en tête du classement  la société « Cercle by Ted » après le dépouillement.  Une société créée récemment et qui n’a pas l’expérience voulue en la matière mais aurait supplanté, à la surprise générale, des authentiques équipementiers à l’instar de Macron ou Errea.

Cette information, dont le journal « La Vérité » a été le premier à la divulguer, ce qui lui a valu une poursuite judiciaire par TED pour une soi-disant diffamation, a fait lever comme un seul homme les amoureux du ballon rond malagasy ainsi que ceux qui ont fait beaucoup pour le sport Roi de la Grande île. De Ahmad, ancien président de la FMF, Patrick Pisal de TELMA, premier sponsor du football malagasy, Abel Anicet, capitaine de l’équipe nationale jusqu’au sélectionneur national, Nicolas Dupuis, tous ont exprimé leur désapprobation sur cette attribution du marché à un nouveau venu dans le milieu qui n’a jamais équipé une équipe de football depuis sa courte existence.  

Et durant ce week-end, des membres du comité exécutif (CE) auraient été contactés par un féru du ballon rond et non moins, membre d’une commission au sein de la FMF. Celui-ci a posté sur son compte Facebook les réactions de ces membres du CE. « C’est une décision prise par une minorité de 5 ou 6 personnes dont certaines ne font même pas partie du CE. Nous avons nos mots à dire sur le sujet de l’équipementier », lit-on sur le mur de ce féru.

A l’issue du confinement, ou même avant, une réunion sera convoquée pour tirer au clair cet appel d’offres qui pourrait même être annulé.  A noter que la SG de la FMF a affirmé à un confrère d’un quotidien que rien n’est encore décidé sur cette affaire qui met actuellement en ébullition la grande famille du football malagasy. Cette dernière à l’unanimité avance néanmoins que les Barea de Madagascar méritent mieux en équipement. 

Recueillis par E.F.

Fil infos

  • Code de la communication médiatisée - La boucle est bouclée
  • Flambée des cas de Covid-19 en Europe - Crainte sur la réouverture du ciel malagasy !
  • Maire d’Antananarivo - Le grand « moral » de Naina Andriantsitohaina
  • Sénatoriales - De quoi a peur le Groupe du Panorama ?
  • Affaire Raoul Arizaka Rabekoto - L'INSCAE réagit et précise
  • Tovonanahary Rabetsitonta sur la pandémie - « Les mesures préconisées par l'Etat malagasy ont été efficaces »
  • Covid-19 - Le PM expose le cas malagasy à l'AG des Nations unies
  • Descente inopinée à la maison de force de Tsiafahy - Le traitement de faveur de Mbola Rajaonah démasqué
  • Lutte contre la malnutrition - L'usine promise par le Président de la République embarquée
  • Assassinat de Danil Radjan - Des révélations de la famille en vue 

Editorial

  • Immunité et impunité !
    Le régime MAPAR de Rajoelina Andry Nirina s’investit énormément. En moins de deux ans au pouvoir, d’immenses progrès s’inscrivent déjà sur le tableau des résultats. D’énormes efforts ont été consentis et continuent afin d’exécuter, à la lettre, les termes du « Velirano ». Mais, beaucoup reste à faire et le parcours, encore loin et long, parsemé d’embûches, s’annonce âpre et éreintant. Du courage, de la volonté et de la bravoure, il en faut certainement.Le combat contre toute forme de malversation est une lutte de longue haleine. En dépit des tirs aveugles des détracteurs, la bataille bat son plein. Durant la campagne électorale, le candidat n°13 s’était engagé fermement à lutter contre la corruption comme étant la base de toute action destructive. En tandem du mal avec l’impunité, la corruption résiste. Et quand l’impunité croise en chemin l’immunité, le combat se corse davantage. Conscient de l’effet dévastateur, de la gravité sinon…

A bout portant

AutoDiff