Publié dans Sport

Marco Ilaimaharitra - « Je ne me mets pas de pression avec un départ »

Publié le dimanche, 12 juillet 2020

L’international malagasy Marco Ilaimaharitra poursuit sa préparation spécifique, après avoir subi une opération fin mai pour soigner une pubalgie. Depuis un peu plus d’une semaine, le milieu de terrain du SC Charleroi a multiplié les exercices de base. Il devrait reprendre les séances d’entrainement collectif avec ses coéquipiers dans les prochaines semaines. Le match d’ouverture du championnat de Belgique de football est prévu pour le 8 août, et opposera le club de Bruges aux SC Charleroi de Marco Ilaimaharitra.

 

A l’issue d’une saison accomplie, le milieu défensif du Sporting Charleroi est évalué à 4 millions de dollars par transfertmarket. Ce qui fait de lui, le footballeur malagasy le plus cher sur le tabloïde du marché. Il devance ainsi le capitaine des Barea, Abel Anicet Randrianantenaina, estimé à plus de 2 millions d’euros et le défenseur international qui évolue aux Etats-Unis, Romain Métanire, évalué à plus d’un million d’euros.

 Marco Ilaimaharitra a été l’un des hommes forts de Charleroi, il ne se met pas encore la pression de quitter son club. Associé à Morioka, Marco Ilaimaharitra a évolué à un très haut niveau, permettant aux Zèbres d’arracher la troisième place ! Vrai patron du Sporting la saison dernière, l’international malagasy de 24 ans prend son temps pour revenir à son niveau et ne veut pas brûler les étapes avant son retour dans l’équipe. Marco Ilaimaharitra s’est livré, entre rééducation, mercato et statut d’indéboulonnable. Sur la manette des clubs de haut niveau en Europe, le milieu de terrain malagasy préfère d’abord se focaliser sur le retour de sa forme. Par ailleurs, son club ne semble pas encore être prêt à livrer sa pièce maitresse pour la prochaine saison.

Recueillis par E.F.

 

 

Fil infos

  • Vols de rapatriement - «Les autorisations se négocient entre les Etats », dixit l’aviation civile de Madagascar
  • Factures JIRAMA mars-août - Le paiement reporté en 2021
  • Assassinat de Danil Radjan - Qui est le quatrième meurtrier ?
  • Pour les pays touchés par la pandémie de Covid-19 - Andry Rajoelina propose l’effacement de la dette
  • Code de la communication médiatisée - La boucle est bouclée
  • Flambée des cas de Covid-19 en Europe - Crainte sur la réouverture du ciel malagasy !
  • Maire d’Antananarivo - Le grand « moral » de Naina Andriantsitohaina
  • Sénatoriales - De quoi a peur le Groupe du Panorama ?
  • Affaire Raoul Arizaka Rabekoto - L'INSCAE réagit et précise
  • Tovonanahary Rabetsitonta sur la pandémie - « Les mesures préconisées par l'Etat malagasy ont été efficaces »

Editorial

  • Tache d’huile !
    Une brèche suffit pour que le fût d’huile déverse au compte-gouttes ou à gogo son contenu. L’huile, à la différence des autres liquides, a une propriété unique de se répandre tout naturellement couvrant le périmètre autour duquel elle est déversée. La tache envahit le pourtour. Le Chef de l’Etat accède à la demande de la population du Sud-est de considérer la scission de la Région de Vatovavy - Fitovinany en deux. Le débat autour de la question vient d’avoir lieu. Des notables de la Région, des chefs coutumiers, des élus et d’autres sensibilités se sont réunis autour d’une table sous la direction du Président pour en débattre. Hormis l’épineuse question de la répartition des six Districts à chacune des deux nouvelles Régions qui, en fait, crée des vagues, la démarche fait école.

A bout portant

AutoDiff