Publié dans Sport

Football - Alexandre rapatrié dans l’Hexagone

Publié le mardi, 15 septembre 2020

C’est officiel, Alexandre Ramalingom s’engage avec le CS Sedan Ardennes pour une saison ! Passé par RE Virton, AS Béziers ou AC Ajaccio, l’international malagasy de 27 ans va apporter son expérience avec les Sangliers en National 2 française. Libéré par le club belge du Royal Excelsior Virton, la nouvelle recrue des Barea, en la personne d’Alexandre Ramalingom, s'est engagée avec le CS Sedan en National 2 française, pour une saison. L’international malagasy retrouve le championnat de l’Hexagone, où il a déjà joué entre 2014 et 2019.

Alexandre Ramalingom avait été convoqué par Nicolas Dupuis après les aventures égyptiennes pour rajeunir son effectif, notamment pour faire face à la double confrontation avec la Côte d’Ivoire prévue au mois de mars dernier, dans le cadre des éliminatoires de la CAN. Ces deux affiches sont repoussées pour novembre en raison de la pandémie de Covid-19.

Une bonne nouvelle pour Alexandre Ramalingom car cela lui permet de rejoindre la sélection de la Grande île qui rêve de participer à sa deuxième CAN et d’avoir une qualification mondiale. Avant-hier, il s’est trouvé encore sans club alors que le Mercato se termine le 5 octobre.

Le défi sera de taille pour lui dans son club puisque le petit sanglier semble bien se trouver en difficulté dans le championnat en National 2. Face à une réserve d'Auxerre prenable, nos sedanais n'ont pas réussi à l'emporter. Le compteur points tourne au ralenti et cela inquiète les supporteurs.

Des constats qui justifient la place (11éme) au classement. L'arrivée d'Alexandre Ramalingom (Béziers, Ajaccio) est une première pièce qui peut redonner des couleurs aux Sangliers.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

La Une

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff