Publié dans Sport

Eliminatoires CAN 2022 - Côte d'Ivoire : Madagascar un adversaire sérieux

Publié le lundi, 05 octobre 2020

Gervinho, Serey Dié, Bailly rappelés en sélection. « On peut gagner, mais aussi perdre, contre n'importe qui. Ce sera deux matches de haut niveau, et on va mettre en place de bonnes choses ce novembre », annonce Patrice Beaumelle, le sélectionneur des Eléphants ivoiriens, en vue du match en novembre comptant pour les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (2022) au Cameroun, contre Madagascar.

 

Nommé début mars sur le banc des Eléphants où il succède à Ibrahim Kamso Kamara, le technicien français va enfin retrouver son groupe, dès le week-end prochain. Avec deux tests contre la Belgique puis le Japon dans le cadre de la préparation de l'équipe pour la double confrontation contre Madagascar au mois de novembre.

Patrice Beaumelle, le sélectionneur de l'équipe de Côte d'Ivoire, a dévoilé une liste de 26 pour affronter la Belgique (8 octobre) et le Japon (13 octobre). Le Français a rappelé plusieurs joueurs de grosse cylindrée de l'équipe nationale ivoirienne avec lesquels il a été champion d'Afrique en 2015 : Gervinho, Geoffroy Serey Dié, Eric Bailly et Jean-Daniel Akpa Akpro. Et il en a convoqué six nouveaux. Pour le technicien Français, les Barea sont une équipe à ne pas prendre à la légère.

Tout ce petit monde sera jaugé en vue d'une double confrontation cruciale face à Madagascar, prévue en novembre prochain, en qualifications pour la Coupe d'Afrique des nations 2021. Les Ivoiriens sont actuellement 3e groupe K derrière les Malagasy (1er), les Ethiopiens (2e), mais devant les Nigériens (4e).

Patrice Beaumelle était l'adjoint d'Hervé Renard lorsqu'il a remporté la Coupe d'Afrique des nations 2015 avec l'équipe de Côte d'Ivoire. Plus de cinq ans après, le Français est devenu sélectionneur titulaire des Éléphants. Et il n'a visiblement pas oublié les joueurs avec lesquels il a été sacré en Guinée équatoriale.

« Aucun des joueurs que j'ai eus ne m'a dit non. Mon souhait et le leur, c'est d'aller jusqu'à la CAN 2023 au pays. Concernant Gervais et son absence, je n'étais pas là avant et je n'en parlerai pas. Mais aujourd'hui, pourquoi se priver d'un joueur qui fait le bonheur de Parme et qui est convoité par d'autres grands clubs ? »

Recueillis par E.F.

Fil infos

  • Déplacement du Président dans le Vakinankaratra - Soutien au secteur agricole et à la lutte anti – Covid-19
  • Parlementaires - Volume de travail augmenté
  • Lutte contre la Covid-19 - Madagascar mise sur une vaccination ciblée
  • Lalatiana Andriatongarivo - Appel à la responsabilisation accrue des journalistes
  • Crise sanitaire - Prolongation de l'état d'urgence - Fermeture de trois autres Régions avec Analamanga, Atsinanana et SAVA - Réouverture de Boeny et Nosy Be - Reprise des cours pour les élèves en classe d'examen
  • Liberté de la presse à Madagascar - Un grand saut qualitatif mais…
  • Sénat - Des dons pour le personnel de santé et les patients
  • Vaccins anti-Covid - Que cela soit facultatif et non obligatoire !
  • Haute Cour constitutionnelle - Florent Rakotoarisoa élu président à l’unanimité
  • Exploitation de béryl à Amparafaravola - Suspendue depuis mercredi

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • « Rends à César… ! »
    « Rends à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ! » En retour à une question « Maitre, doit-on payer des impôts et des taxes à César ? » On ne s’attendait guère à ce que le maître Jésus allait répondre ainsi. Une douche froide ! Les Juifs, étant sujets de l’empire romain, croulaient au même titre que les autres sous le poids des impôts et des taxes divers exorbitants que le tyran de Rome prélevait. Ainsi, ils espéraient avoir à travers la réponse de Jésusun signe de compassion ou plutôt une incitation à la désobéissance à l’autorité de l’empereur. Négatif, il faut rendre à César ce qu’on lui doit !Au-delà du débat inédit du dimanche (2 mai 2021), force est de reconnaitre que les tenants du régime se sont pliés en quatre et cela pour le besoin de la transparence, de…

A bout portant

AutoDiff