Publié dans Sport

Rugby - Equipe nationale - Des équipements de pointe à la disposition des Makis

Publié le vendredi, 19 février 2021

Des rouleaux de massage, des barres de musculation, des bushy balls, des plots, des ballons, des medecine ball ainsi que des sacs de plaquage ont été remis, le 19 février dernier,

aux Makis équipes nationales masculine et féminine par Malagasy Rugby, dirigé par son président Marcel Joseph Rakotomalala, afin de permettre aux joueurs d'accéder à des équipements de pointe, pour leur mise en forme.  Marcel Joseph Rakotomalala a également annoncé que le Malagasy rugby ne lésine pas sur les moyens pour mettre à la disposition de ces joueurs les équipements nécessaires pour que leur entraînement se tiennent dans des conditions optimales.

recueillis par E.F.

Fil infos

  • Construction illicite - Un Nabab nargue la Mairie d’Antananarivo
  • Indisponibilité de Soamandrakizay - Tant pis pour l’Opposition
  • Conseil des ministres - Le président de l’Université de Toamasina limogé
  • Etudes universitaires - L'époque où les bourses n'étaient pas systématiques !
  • Caisse de retraites civiles et militaires - Un déficit de 213 % l'année dernière
  • Barea de Madagascar - Ne tirez pas sur l’artiste Dupuis !
  • Tests Covid-19 - Attention aux faux négatifs !
  • Education - 500 000 ariary d’aides spéciales pour chaque maître FRAM
  • Marc Randrianisa recherché - Pour appel au meurtre contre Mialy R. et ses enfants
  • Pillage à Toliara - 30 auteurs du forfait arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • De Marc à Marco …
    Il n’y a qu’un pas à faire ! Plus précisément, un brin de cheveu à repérer ! Entre Marc Ravalomanana (MR) et Marc Randrianisa (MR), le même sigle, la ressemblance frappe trop du moins par un prénom drôlement identique « Marc » et dans le mode pensée ainsi que la manière d’agir bizarrement le même. Si le premier ne jure que par la chute du régime « Orange » autrement dit la mort politique de Rajoelina Andry, le second s’entiche à attenter à la vie (physiquement) de Rajoelina et à sa petite famille. Si le premier Marc, au nom d’une vengeance viscérale, se caressait discrètement l’idée de voir se réaliser son macabre projet et agissait ouvertement pour le concrétiser et cela depuis 2007-2009 tandis que le second Marc depuis 2009 couve l’idée diabolique d’abattre Rajoelina, lui et ses proches. Enfin, si le premier s’était « enfui » au pays de…

A bout portant

AutoDiff