Publié dans Sport

Afrobasket  - Deuxième défaite des Malagasy face au Centrafrique

Publié le dimanche, 21 février 2021

 La magnifique performance du meneur du GET Vosges Kiady Razanamahenina n'a pas empêché la défaite de Madagascar. Après la défaite subie vendredi face à la Tunisie, Madagascar n'a pas réussi à prendre le dessus sur la République centrafricaine dans le cadre des qualifications pour l'Afrobasket (le championnat d'Afrique des Nations). Ceci malgré la remarquable prestation individuelle de Kiady Razanamahenina.

 

Battue de 27 points vendredi par la Tunisie, la sélection de Madagascar a connu une nouvelle fois les affres de la défaite ce samedi lors de la 5e journée des qualifications pour le championnat d'Afrique des Nations. Les Malagasy ont pourtant viré en tête à la fin du 3e quart-temps avant de laisser filer ce succès leur tendant les bras. La République centrafricaine l'a finalement emporté sur le score de 79-72.

Au four et au moulin

Un revers que n'a pas réussi à empêcher Kiady Razanamahenina qui vivait son premier rendez-vous avec le maillot de sa sélection. Pourtant, il n'a pas ménagé sa peine. Déjà auteur d'une performance XXL avec le club vosgien en N1 avant de s'envoler pour Monastir (Tunisie), l'intéressé a récidivé ce samedi soir.

En effet, il a compilé des statistiques haut de gamme : 29 points à 9 sur 21 aux tirs (dont 4 sur 10 à 3 pts), 7 sur 7 aux lancers-francs, 5 rebonds ainsi qu'un contre et une interception. Avec en prime, la meilleure évaluation de sa formation (21) en 37 minutes de présence sur le terrain.

Déjà éliminé, Madagascar (qui a perdu tous ces matchs) livrera ce dimanche (20 h) une ultime rencontre face à la République Démocratique du Congo.

 

Fil infos

  • Construction illicite - Un Nabab nargue la Mairie d’Antananarivo
  • Indisponibilité de Soamandrakizay - Tant pis pour l’Opposition
  • Conseil des ministres - Le président de l’Université de Toamasina limogé
  • Etudes universitaires - L'époque où les bourses n'étaient pas systématiques !
  • Caisse de retraites civiles et militaires - Un déficit de 213 % l'année dernière
  • Barea de Madagascar - Ne tirez pas sur l’artiste Dupuis !
  • Tests Covid-19 - Attention aux faux négatifs !
  • Education - 500 000 ariary d’aides spéciales pour chaque maître FRAM
  • Marc Randrianisa recherché - Pour appel au meurtre contre Mialy R. et ses enfants
  • Pillage à Toliara - 30 auteurs du forfait arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • De Marc à Marco …
    Il n’y a qu’un pas à faire ! Plus précisément, un brin de cheveu à repérer ! Entre Marc Ravalomanana (MR) et Marc Randrianisa (MR), le même sigle, la ressemblance frappe trop du moins par un prénom drôlement identique « Marc » et dans le mode pensée ainsi que la manière d’agir bizarrement le même. Si le premier ne jure que par la chute du régime « Orange » autrement dit la mort politique de Rajoelina Andry, le second s’entiche à attenter à la vie (physiquement) de Rajoelina et à sa petite famille. Si le premier Marc, au nom d’une vengeance viscérale, se caressait discrètement l’idée de voir se réaliser son macabre projet et agissait ouvertement pour le concrétiser et cela depuis 2007-2009 tandis que le second Marc depuis 2009 couve l’idée diabolique d’abattre Rajoelina, lui et ses proches. Enfin, si le premier s’était « enfui » au pays de…

A bout portant

AutoDiff