Publié dans Sport

Qualification Afrobasket Men 2021 - Fin de l’aventure pour Madagascar

Publié le lundi, 22 février 2021


Pas de qualification pour les Malagasy. L’aventure a pris fin lors de la troisième fenêtre de la qualification à l’Afrobasket Men 2021 pour Madagascar. Au vu de leur parcours, les Malagasy n’ont pourtant pas démérité pour une première expérience dans cette joute continentale.  Hormis le Wild-card en 2011, Madagascar a pourtant réussi à se hisser jusqu’à la porte de la qualification pour une première participation.
La Grande île s’est inclinée 89-64 devant la République démocratique du Congo lors de son dernier match dans les éliminatoires de l’Afrobasket Men 2021. Dans le Groupe A, la Tunisie, RDC et la République centrafricaine sont qualifiés pour la phase de groupe de l’Afrobasket Men 2021. Madagascar a été éliminé. Rija Lohatan a joué quasiment tout le match et compile 13 points avec 71,43% de réussite aux tirs. Francis Ramanampamonjy Mory termine meilleur marqueur du match, côté malagasy, avec 15 points inscrits.
Kiady Razanamahenina, l’homme du match contre la Centrafrique forfait
En effet, l’un des piliers malagasy s’est blessé à l’échauffement avant le match contre la RD Congo, explique le coach des Ankoay de Madagascar,Tojo Rasamoelina, lors de la conférence de presse d’après match. « La blessure de Kiady nous a handicapé dans notre projet de jeu, et ça atteint le moral des joueurs. Ca été difficile de commencer sans lui, il était prévu dans le 5 de départ », explique le coach.
Par ailleurs, ce type de compétition est un plus surtout pour avoir l’opportunité de se frotter à des grandes équipes africaines. Et ça ne peut être que positif pour Madagascar. Nous étions absents de la compétition depuis 2011, dernière participation du pays lors de l’Afrobasket tenu à domicile. C’est une occasion pour nous de montrer nos capacités et d’évaluer notre niveau à celui continental. « Nous sommes surtout venus pour apprendre et nous devons continuer à participer à ce type de tournoi pour capitaliser nos acquis », a souligné Tojo Rasamoelina.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Construction illicite - Un Nabab nargue la Mairie d’Antananarivo
  • Indisponibilité de Soamandrakizay - Tant pis pour l’Opposition
  • Conseil des ministres - Le président de l’Université de Toamasina limogé
  • Etudes universitaires - L'époque où les bourses n'étaient pas systématiques !
  • Caisse de retraites civiles et militaires - Un déficit de 213 % l'année dernière
  • Barea de Madagascar - Ne tirez pas sur l’artiste Dupuis !
  • Tests Covid-19 - Attention aux faux négatifs !
  • Education - 500 000 ariary d’aides spéciales pour chaque maître FRAM
  • Marc Randrianisa recherché - Pour appel au meurtre contre Mialy R. et ses enfants
  • Pillage à Toliara - 30 auteurs du forfait arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • De Marc à Marco …
    Il n’y a qu’un pas à faire ! Plus précisément, un brin de cheveu à repérer ! Entre Marc Ravalomanana (MR) et Marc Randrianisa (MR), le même sigle, la ressemblance frappe trop du moins par un prénom drôlement identique « Marc » et dans le mode pensée ainsi que la manière d’agir bizarrement le même. Si le premier ne jure que par la chute du régime « Orange » autrement dit la mort politique de Rajoelina Andry, le second s’entiche à attenter à la vie (physiquement) de Rajoelina et à sa petite famille. Si le premier Marc, au nom d’une vengeance viscérale, se caressait discrètement l’idée de voir se réaliser son macabre projet et agissait ouvertement pour le concrétiser et cela depuis 2007-2009 tandis que le second Marc depuis 2009 couve l’idée diabolique d’abattre Rajoelina, lui et ses proches. Enfin, si le premier s’était « enfui » au pays de…

A bout portant

AutoDiff