Publié dans Sport

Fédération malagasy de football - Prise de pouvoir par le Comité exécutif !

Publié le dimanche, 28 février 2021

Retour sur deux semaines agitées au sein du football malagasy…

Le grand public s’était habitué depuis quelques mois à la situation rocambolesque au sein de « la grande famille du football » et une fédération au quasi point mort depuis un an :

Un président de la FMF, certes toujours « en exercice » mais incapable de l’exercer car en fuite à l’étranger depuis un an après les révélations sur ses énormes détournements et abus de biens sociaux dans ses fonctions précédentes…

 

Une fédération « administrée » par une SG ancienne collaboratrice du président de la FMF dans ses fonctions précédentes….Une fédération « pilotée » en sous-main par une conseillère spéciale et « personnelle » du président en fuite, « experte en communication digitale », spécialiste en réalité des fake news sur Internet…

Un ministère de tutelle heureusement qui, grâce à l’implication personnelle du Président de la République, pallie les carences de la fédération et soutient l’équipe pour tous ses besoins logistiques.

Un coach de l’équipe nationale qui a carte blanche au niveau sportif, et pour cause…depuis sa prise en main de notre équipe, celle-ci a rejoint le Top 100 du classement mondial de la FIFA (94ème en 2021 alors qu’elle n’était que 187ème en 2013 !).

Un coach aussi responsable de la détection des futurs talents malagasy, au sein de la nouvelle académie chère au Président de la République.

Alors pourquoi toute cette agitation depuis deux semaines ?...

Rappelez-vous de ce que nous vous avions révélé il y a quelques mois sur le scandale de « l’appel d’offres pour le futur équipementier de la FMF » …

Le président, avant de prendre la fuite, aidé de son « équipe rapprochée » (que nous appellerons « complices N.R.J. »), avait monté un soi-disant appel d’offres pour finalement « recommander » un fournisseur local n’ayant aucune référence en la matière…et pour cause, cette société locale ayant été créée trois mois avant le lancement de cet appel d’offres le 07 février 2020 !

Heureusement nous avions, dans nos colonnes, dénoncé cette honteuse magouille et surtout l’ensemble des joueurs de l’équipe nationale avait exprimé son refus de se voir imposer des équipements indignes de l’équipe nationale et de la nouvelle image de fierté qu’elle représente non seulement pour la population mais aussi pour tout le football africain.

Mais le président en fuite ne pouvait pas baisser les bras…car cette magouille avec cette entreprise locale, censée fournir les « équipements » des Barea, lui permet de payer ses complices N.R.J depuis un an déjà et il ne peut plus reculer…

Mais il sait que dans les statuts de la FMF, cette décision sur l’équipementier doit être entérinée par le Comité exécutif…et il n’a que deux possibilités légales :

Soit un vote majoritaire de son « comité d’urgence », composé de 6 membres (le président de la FMF, les 3 vice-présidents et 2 membres choisis par le président) …Le président, qui maîtrise le premier vice-président qu’il avait nommé, sait qu’il détient cette majorité…mais ce comité d’urgence ne peut légitimement statuer que si les 3/4 de ses membres sont réunis…les deux autres vice-présidents, élus, ayant compris la manœuvre, ne se présentent à aucune invitation et ce comité d’urgence ne peut donc pas statuer avec 4 membres présents !

Soit un vote majoritaire du « comité exécutif en séance plénière », composé de 11 membres mais dont la majorité (6) est hostile au choix honteux de leur président…à chaque convocation du comité exécutif du président, ces membres mettent à l’ordre du jour ce choix de l’équipementier…et le président annule le comité pour ne pas entériner leur décision majoritaire. Ainsi, depuis plusieurs mois donc, aucun comité exécutif n’a pu se réunir pour débattre de ce sujet.

Le président en fuite, sur les conseils avisés de ses complices N.R.J., avait donc décidé de laisser traîner la situation (en ne désignant pas un équipementier de renommée et qualité internationales) pour imposer la veille des derniers matchs de qualification de la CAN 2021 ses équipements « personnels » …

Patatras, tout s’est écroulé la semaine dernière pour le président en fuite et ses complices N.R.J. !

Les 6 membres majoritaires du Comité exécutif ont écrit le 12 février une lettre au président en fuite -lettre diffusée dans les réseaux sociaux- pour exprimer leur choix d’écarter le fournisseur local recommandé par les complices N.R.J. à la première place et retenir le second, MACRON, un équipementier de renommée internationale que connait d’ailleurs bien Abel le capitaine des Barea car cet équipementier avait habillé son équipe de club en Ligue des Champions !

 Quand le président en fuite et ses complices N.R.J. ont appris que le coach, soutenu par tous ses joueurs et appuyé financièrement par le sponsor officiel et historique de la FMF ainsi que par le Club des Partenaires qui s’était créé en 2019, avait commandé tous les équipements nécessaires pour son équipe et les supporters auprès de MACRON pour être prêt pour les rendez-vous décisifs de mars, le monde s’est écroulé sous leurs pieds !

Au risque de compromettre les chances de l’équipe d’aborder sereinement les échéances importantes à venir, le président en fuite et ses complices N.R.J. ont alors fait appel à un youtubeur spécialiste des polémiques dans le football qui, sur les fausses informations données par ces irresponsables, a publié sur Internet des fake news sans preuve et pour cause ! Sujet clos.

Que les vrais supporters des Barea se rassurent : la vraie famille du Kitra Malagasy est soudée.

Le Président de la République veille sur les intérêts de l’équipe nationale et de ses futures pousses au sein de la nouvelle académie.

Le Président de la République peut compter sur l’engagement du coach national, sur des joueurs soudés et sur le Club des Partenaires animé par le sponsor officiel et historique de la FMF.

Alefa Barea, Cap sur la CAN 2022 !

Fil infos

  • Secteur aurifère - Une exportation ciblée peut soutenir la valeur de l’ariary
  • Tournée présidentielle dans le Sud - Andry Rajoelina sème l’espoir
  • Président Rajoelina à Fianarantsoa - « Le budget pour la Santé sera révisé à la hausse »
  • Devises - 400 millions $ « dorment » dans les comptes des résidents à Madagascar
  • Déplacement du Président dans le Vakinankaratra - Soutien au secteur agricole et à la lutte anti – Covid-19
  • Parlementaires - Volume de travail augmenté
  • Lutte contre la Covid-19 - Madagascar mise sur une vaccination ciblée
  • Lalatiana Andriatongarivo - Appel à la responsabilisation accrue des journalistes
  • Crise sanitaire - Prolongation de l'état d'urgence - Fermeture de trois autres Régions avec Analamanga, Atsinanana et SAVA - Réouverture de Boeny et Nosy Be - Reprise des cours pour les élèves en classe d'examen
  • Liberté de la presse à Madagascar - Un grand saut qualitatif mais…

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Par monts et vallées !
    Infatigable, le Président Rajoelina sillonne et arpente monts et vallées et pour cause, la bataille sans merci contre la pandémie de la Covid-19 variant sud-africain. Le jeune commandant en chef de la guerre s’engage à tous les fronts.Selon le bilan officiel, en date du 4 mai, le pays enregistre 127 nouveaux cas, 492 guéris et 8 décès. En tenant compte du bilan du 3 mai, 238 nouveaux cas et 5 décès, force est de reconnaitre que la tendance générale accuse une baisse. Certes, le chiffre des patients victimes garde une certaine « stabilité » mais les efforts conjugués portent leurs fruits. Des résultats que l’on peut qualifier de relatifs toutefois, les espoirs sont permis. L’arrivée très prochainement (vendredi 7 mai) et le début de la campagne vaccinale en début de semaine prochaine (lundi 10 mai) laissent supposer que la lutte va enclencher la vitesse supérieure sinon ils permettent d’entrevoir une…

A bout portant

AutoDiff