Publié dans Sport

Natation - Les Dauphins du Rova - Myah, athlète licenciée écartée par la FMN

Publié le lundi, 01 mars 2021


La déclaration de Myah, de son vrai nom Avizara Vallerysina Myah, a suscité l’émoi du public ce weekend. Avec un double handicap, un problème de hanche et malentendante, Myah s’entraîne pourtant et rivalise avec des athlètes valides. Elle est licenciée FINA par la Fédération malagasy de Natation(FMN). Ce qui lui procure le droit comme tout athlète valide licenciée mais elle a été interdite par l’instance de participer au championnat de Madagascar sur bassin de 25m ce weekend à l’ESCA Antanimena pour des raisons non connues.

« J'ai un double licence. Comme Handisport Madagascar ne peut organiser des compétitions de Natation et une licence FINA à la FMN, j’étais inscrite par mon club au championnat de Madagascar en petit bassin de 25m, mais le bureau de la FMN a décidé de « m’interdire purement et simplement d’y participer parce que je suis handicapée ...Je fais plus que d’efforts pour nager les 4 nages et j'aime ça, mais pourquoi personne de ces 2 Fédérations ne veulent me reconnaître ? De quoi ont-ils peur, qu'une invalide soit plus forte que des valides ? Moi qui ne suis qu'une enfant, pensez-vous que cela ne me touche pas, je suis triste de voir des grandes personnes avoir de tels comportement vis-à-vis d'une enfant déjà malheureuse de par ses handicaps. Je remercie ceux qui me liront. Bien à vous. Myah ....», annonce la jeune fille de 16 ans sur la page facebook de son club.  
Une situation qui poussé beaucoup de facebookers à l’encourager dans sa lutte mais aussi de partager et à faire connaître la situation à tous les dirigeants sportifs du pays allant des dirigeants du Comité olympique malagasy au ministre de la Jeunesse et des Sports.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff