Publié dans Sport

Natation - Les Dauphins du Rova - Myah, athlète licenciée écartée par la FMN

Publié le lundi, 01 mars 2021


La déclaration de Myah, de son vrai nom Avizara Vallerysina Myah, a suscité l’émoi du public ce weekend. Avec un double handicap, un problème de hanche et malentendante, Myah s’entraîne pourtant et rivalise avec des athlètes valides. Elle est licenciée FINA par la Fédération malagasy de Natation(FMN). Ce qui lui procure le droit comme tout athlète valide licenciée mais elle a été interdite par l’instance de participer au championnat de Madagascar sur bassin de 25m ce weekend à l’ESCA Antanimena pour des raisons non connues.

« J'ai un double licence. Comme Handisport Madagascar ne peut organiser des compétitions de Natation et une licence FINA à la FMN, j’étais inscrite par mon club au championnat de Madagascar en petit bassin de 25m, mais le bureau de la FMN a décidé de « m’interdire purement et simplement d’y participer parce que je suis handicapée ...Je fais plus que d’efforts pour nager les 4 nages et j'aime ça, mais pourquoi personne de ces 2 Fédérations ne veulent me reconnaître ? De quoi ont-ils peur, qu'une invalide soit plus forte que des valides ? Moi qui ne suis qu'une enfant, pensez-vous que cela ne me touche pas, je suis triste de voir des grandes personnes avoir de tels comportement vis-à-vis d'une enfant déjà malheureuse de par ses handicaps. Je remercie ceux qui me liront. Bien à vous. Myah ....», annonce la jeune fille de 16 ans sur la page facebook de son club.  
Une situation qui poussé beaucoup de facebookers à l’encourager dans sa lutte mais aussi de partager et à faire connaître la situation à tous les dirigeants sportifs du pays allant des dirigeants du Comité olympique malagasy au ministre de la Jeunesse et des Sports.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff