Publié dans Sport

Stade Barea - L’inauguration reportée pour le 4 septembre

Publié le lundi, 30 août 2021

La Confédération africaine de football (CAF) avait envoyé un communiqué mentionnant l’interdiction pour le public d’assister au match entre les Barea et les Ecureuils du Bénin prévu le 2 septembre au stade Barea. Et ce, une réponse de la CAF suite à une lettre de la FMF demandant la possibilité de présence de 1.500 personnes. En raison de ce refus, les autorités étatiques malagasy via le ministère de la Jeunesse et des Sports a mené une négociation auprès de l’instance dirigeante du football continental demandant à cette dernière de « reconsidérer » sa position.

 

Pour le moment, la CAF a opposé une fin de non-recevoir à plusieurs demandes allant dans ce sens. A noter que des experts de la CAF sont attendus au pays pour une visite à Mahamasina, ce jour.

Le ministre de tutelle, de son côté, sollicite la population de ne pas se rapprocher du site pour laisser les émissaires de la CAF travailler dans la sérénité. A entendre Alfred Randriamanampisoa, vice-président de la Fédération malagasy de football (FMF), l’inspection a pour but l’homologation totale du stade.

« Le but est de pouvoir faire entrer le public », a-t-il affirmé.

« Ils doivent passer pour évaluer le stade Barea et ce, afin d'accorder à l'enceinte une homologation définitive », selon le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hawel Mamod'Ali, qui a effectué, hier après-midi, une visite au Stade Barea. A rappeler que les travaux sont terminés depuis la semaine dernière.

Un sabotage du SG de la FMF

Rappelons que, initialement jumelée avec le match Madagascar-Bénin, l’Etat malagasy a décidé d’ajourner la cérémonie deux jours après le match.  Lors de son arrivée au pays, avec quelques membres des Barea, le Président de la République Andry Rajoelina avait pointé du doigt la FMF. Il n’y est pas allé par quatre chemins pour fustiger « certaines personnes membres de la Fédération » de se livrer à un « sabotage » concernant le communiqué sollicitant l’autorisation de faire entrer 1.500 personnes à Mahamasina.

A preuve, cela fait déjà un bon bout de temps que l’instance continentale a envoyé une missive au secrétaire général de la FMF, Ranja Mahatovo, ancien chef service de la Caisse nationale, main droite de l’ancien DG. Mais le secrétaire général en question a manipulé la CAF prétextant que la pandémie fait rage à Madagascar et que c’est impossible d’y venir. S’adressant à la FMF que la CAF est prête à accorder une approbation temporaire d’un match au stade Barea sous réserve que la Fédération envoie à cette instance des éléments photos et vidéo à jour de la zone du terrain, des bancs des équipes, des vestiaires et des toilettes pour les équipes et officiels, et des zones de conférence de presse.  Chose que la FMF n’a jamais fait.

« De quel droit la Fédération écrit-elle auprès de la Confédération africaine de football (CAF) pour demander la présence de seulement 1.500 spectateurs ? », assène Andry Rajoelina à son arrivée à Ivato, après son déplacement à Paris, ce lundi. « Vous êtes maintenant contents. Ce n’est pas grave. Félicitations à la Fédération ! », ironise-t-il lors de son intervention.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Affaire Ketakandriana Rafitoson/GEL - Immixtion étrangère au parfum de litchi 
  • Série d’inaugurations - Le Président de la République gâte Manakara
  • Anisha - Séjour compromis en France 
  • Antoko Hiaraka Isika - Les citoyens sensibilisés à s’inscrire sur la liste électorale à Manjakandriana 
  • Les actus en bref
  • Partenariat public-privé - Pharmalagasy intéresse les Egyptiens
  • Dénonciation calomnieuse et dénigrement - Plainte contre la responsable de Transparency Madagascar
  • Pêche et aquaculture artisanales - Importance reconnue
  • JIRAMA - Les ingérences du ministère dénoncées par l’intersyndicale
  • Lancement de la campagne de litchi - Première soirée sur les chapeaux de roues

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Brillante étoile !
    Anisha a remporté la manche. Ce samedi 26 novembre lors de la finale de la Xème saison de la « Star Academy 22 », la Malagasy Anisha a dominé et survolé la partie. D’une voix exceptionnelle, d’une prouesse extraordinaire, elle a envoûté le public. Artistes de renom d’ici ou d’ailleurs reconnaissent d’une seule voix qu’Anisha dispose en elle un immense talent. L’ensemble de la diaspora malagasy établie en France se donne le cœur et la main pour la soutenir jusqu’à la fin. Louis, Enola et Léa, les autres finalistes ce samedi soir, n’ont pu rien faire.

A bout portant

AutoDiff