Publié dans Sport

Football-Ghana- Madagascar - Le réalisme de Dupuis dérange !

Publié le mercredi, 01 juin 2022


C’est aujourd’hui que les Barea de Madagascar affrontent les Black stars de Ghana dans le cadre de  la 1ère journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2023. Sur place depuis la fin de la semaine dernière avant les joueurs, Nicolas Dupuis, coach des Barea, a été interviewée par les journalistes ghanéens. Les propos de Nicolas Dupuis n’ont pas été du goût de certains fans des Barea de Madagascar notamment concernant l’infime chance de ses protégés de sortir vainqueur de cette confrontation avec  leurs homologues du Ghana. « C’est un peu difficile pour nous de vaincre le Ghana pour multiples raisons. Entre autres le peu d’expérience internationale de certains éléments et l’absence d’au moins quatre cadres de la sélection malagasy » aurait expliqué Nicolas Dupuis aux confrères du pays d’Abedi Pelé. Des propos réalistes peu appréciés par des supporters  obnubilés qui ne pensent qu’à la victoire contre qui que ce soit et quelle que soit la situation.
La qualité et l’expérience  de l’équipe adverse comparées aux vécus de la sélection malagasy ne plaident pas du tout en la faveur de cette dernière. La préparation bâclée suite aux incompétences de l’équipe actuelle de la fédération malagasy, concentrée depuis des mois  à la guerre interne plutôt qu’au développement du football en plus de la mauvaise décision en faisant miroiter à la population footballistique locale à la qualification au 2e tour des éliminatoires au mondial 2022. Ajouter à ces «  fautes lourdes » l’incapacité de la fédération nationale à mobiliser les ressources financières pour organiser un regroupement en Europe avant de rallier le Ghana. Mis à part, ces dérives fédérales, « l’indisponibilité douteuse » de certains éléments, non blessés ou  feignaient de l’être. Des bruits de couloirs affirment que la non-convocation d’untel aurait incité d’autres à refuser la sélection. Si c’est avéré,  il s’agit ni plus ni moins que d’un pur chantage indigne d’un sportif de haut niveau.
C’est dans ce contexte malsain que la sélection malagasy va aborder ses deux premières journées des éliminatoires de la CAN 2023, au Ghana ce jour et à Mahamasina dimanche face à l’Angola. En dépit de tout, Nicolas Dupuis et les joueurs sélectionnés affirment leur volonté  d’arracher des bons résultats. Avec le cœur comme unique arme entre les mains pour défaire ses adversaires, du moins pour le moment, la sélection malagasy se dit prête  à vendre chèrement sa peau. Alefa Barea !
Rata

Fil infos

  • Vol d’or au ministère des Mines - Les responsables successifs s’en lavent les mains
  • Drame à Nosy Varika - Une mère de famille et ses fillettes meurent calcinées
  • Accident routier au fasan’ny Karàna - Un motocycliste broyé par un poids lourd
  • Autoroute Antananarivo - Toamasina Contrat signé incessamment
  • Assassinat d’une jeune fille à Moramanga - L’ex-petit ami à Tsiafahy
  • Commune urbaine d’Antananarivo - Un millier de caméras pour surveiller les rues de Tana
  • Tribunal de Nîmes - Un Malagasy condamné à 7ans d’emprisonnement pour agression sexuelle
  • Paiement des bourses universitaires - Trente milliards d’ariary d’économies grâce à la digitalisation
  • Moramanga - Le sosie de Jerry Marcoss décapité
  • Fête de l’indépendance - Circulation perturbée à Anosy et Mahamasina

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Identité nationale
    Que la fête commence ! Que les choses sérieuses débutent ! Bref, que le plat de résistance soit servi ! Le clou des cérémonies de la célébration de la Fête nationale arrive ce jour de 25 juin, la veille de la date du Soixante-deuxième anniversaire du retour à la souveraineté nationale. En effet, après avoir été colonisée pendant 64 ans, la Grande île accède le 26 juin 1960 à l’autodétermination.

A bout portant

AutoDiff