Publié dans Sport

FMF - Alfred Andriamanampisoa, nouveau patron du football malagasy

Publié le dimanche, 15 octobre 2023

Après quatre tours d’horloge d’attente, à l'issue d'une élection tenue à huis clos, pour ne pas dire neutre, et loin des regards espiègles de la presse, le nom du nouveau patron du football malagasy est finalement sorti après décompte de voix.

L'ancien deuxième vice-président de la Fédération malagasy de football (FMF) et non moins président fondateur du club Elgeco Plus, Alfred Andriamanampisoa est élu nouveau président de la Fédération malagasy de football pour succéder à Raoul Arizaka Rabekoto. Il est donc propulsé à la place du numéro un du football malagasy.  Il a  été élu par 14 voix sur les 22 ligues régionales votantes pour diriger la FMF pour les quatre prochaines années. Dans sa première allocution, le nouveau président n’a pas manqué l’occasion de remercier Andry Rajoelina de lui avoir donné l’aval de se porter candidat la Fédération.  Il a également annoncé 

« La tenue d’un congrès national avec tous les démembrements de la fédération d’ici 2024 pour établir un plan d’action pour le développement du football malagasy. »  Et son plus gros challenge pour son premier mandat est celui  « de qualifier les Barea au mondial de 2026. Il a également mis en exergue un technicien local au poste d’entraîneur de l’équipe nationale  avec ou presque les mêmes conditions qu’un étranger ».

L’ancien président par intérim Victorien Andrianony est sorti par la petite porte avec zéro voix dans son compteur. Il en est de même pour le secrétaire général de l’association CEFM, Stanislas Rakotomalala. Même le président de ladite association et non moins président de la ligue régionale de football d’Analamanga n’a pas donné sa voix pour son secrétaire général.

Douglas Wilson et Neypatraiky Rakotomamonjy ont respectivement eu quatre voix. 

Le suspense était entier jusqu’à l’annonce des résultats pour les observateurs vis-à-vis des ligues votantes imprévisibles.  Car même le PDG de Telma premier partenaire du football malagasy,  Patrick Pizal,  candidat au poste de comité exécutif n’a pas été élu par les ligues pour glaner un poste au sein dudit comité. 

D’ailleurs, il s’est démarqué par son absence dans la salle lors de l’élection. Pareil pour le PDG de Real TV et ancien président de la Fédération malagasy de kick boxing et déjà membre de l’Union africaine de judo, Briand Andrianirina.

Parmi les 49 candidats au poste de C.E, seul Rosario Mario Raharimino, déjà membre de la FMF en tant que président de la commission football des jeunes, est reconduit par les ligues pour les prochains mandats avec Alfred Andriamanampisoa. 

Les neuf autres qui se sont encore porté candidats ont été mis à l’écart.  Notons que le scrutin s’est déroulé sous l’observation du représentant de la FIFA par le biais d’ Ahmed Harraz , responsable du programme de développement des associations membres de la FIFA, Fatou Binetou Ba, coordonnateur du programme de développement régional pour l’Afrique des associations membres de la FIFA et Félix Majani Musala de la Confédération africaine de football, Said Ali Said Athouman, président de la Cosafa.

Elias Fanomezantsoa 

 

Les membres du comité exécutif de la FMF

Arleme Rabevahiny

Mario Rosario Raharimino

Ratovohery Serge

Pontiac Théophan 

Benjamin Edouard 

Tsitoara Serge 

Angelin Tanteliniaina 

Eric Raveloarison 

Johnny Rakotoarisoa

 

R. Ratrimanotry

Fil infos

  • Actu-brèves
  • Affaire Romy Andrianarisoa - Fanirisoa Ernaivo et consorts dépités
  • Législatives - Des ministres candidats
  • Attaque visant un commerçant à Fenoarivo-Atsinanana - Un ancien employé comme présumé commanditaire
  • Indonésie- Madagascar - Une coopération bilatérale en plein essor
  • Emeute à Ankazomiriotra - Des armes de la Gendarmerie disparues
  • Ile Maurice - Des jeunes filles malagasy forcées de se prostituer
  • Enseignement technique - Le LTP Ampasampito objet d’une complète réhabilitation 
  • Détournement de véhicules au ministère de la Santé publique - Un fonctionnaire et un propriétaire de garage sous les verrous
  • Députations - La caution quadruplée
Pub droite 1

Editorial

  • L’effritement
    L’Opposition se disloque ! Le C 11, entendre Collectif des 11 candidats, s’évanouit ! Le régime Orange n’a pas contrepoids crédible en face. Emportés par le souffle de la déflagration de l’éclatante victoire du candidat n° 3, Rajoelina Andry Nirina, les cadors de l’Opposition ne s’en remettent pas. Abasourdis, ils peinent à savoir où mettre les pieds ! Traumatisés, certains de ces malheureux perdants disparaissent des écrans de radars. Et pour cause ! En réalité, il n’existe pas à Madagasikara une Opposition politique répondant aux normes universellement reconnues. Une Opposition comme étant une force de proposition à la hauteur des attentes de la population. Une Opposition maîtrisant les arcanes de la gestion des affaires nationales et capable de tenir un débat d’idées sans passion déplacée fait défaut. Une force d’alternance de nature à prendre le relais selon le verdict des urnes démocratiquement correct laisse à désirer. En fait, le pays…

A bout portant

AutoDiff