Publié dans Sport

Volley-ball-25eme édition de la CCZ7 - Une rude bataille à l’horizon

Publié le mercredi, 30 janvier 2019

La 25eme édition de la Coupe des clubs champions Zone 7 (CCZ7) prévue du 3 au 10 février à Madagascar, aura une ambiance festive cette année. Côté compétition, les équipes malagasy se feront le plaisir de garder le titre de la grand-messe régionale du volleyball à domicile. Plus facile à dire car tout le monde sait que gagner le titre ne sera pas une mince affaire pour les hôtes. Le tenant du titre masculin les Swim Blue fera le déplacement dans la Grande île avec la ferme intention de garder son bien. Et les Mauriciens du Faucon Flacq Camp-Ithier entament une rude préparation dans le même but de gagner le titre que les Malagasy.

Chez l’équipe masculine, Madagascar aura 4 représentants tandis que Maurice aura trois représentants en masculin avec le champion, le Quatre-Bornes VBC et Trou-aux-Biches Sharks. Au total, ile Maurice aura huit équipes en lice tout comme Madagascar. Au total 24 équipes issues des 5 pays,   à savoir Madagascar (pays hôte), Maurice,  Mayotte, Seychelles et Comores seront attendues dans le pays durant les jours de compétition. Les équipes réunionnaises seront une nouvelle fois absentes du Championnat des clubs de la zone 7 (CCZ7) le mois prochain (3-10 février) à Madagascar.Pour la FMVB tous les préparatifs sont déjà en place. La fédération est à pied d’œuvre pour résoudre les derniers détails pour l’hébergement des délégations étrangères.

Les Réunionnais pointent du doigt la FMVB

Dans un entretien accordé au Quotidien de la Réunion le week-end dernier, le président de la Fédération française de volley-ball (FFVB), Eric Tanguy, a fait une virulente sortie contre KayseeTeeroovengadum, président de la zone 7, Jocelyn Andriamandimbisoa, président de la Fédération malgache de volley-ball (FMVB) et Amr Elwani, président de la Confédération africaine de volley-ball (CAVB).«J’ai donc essayé de contacter la zone 7 et la fédération malgache mais nous n’avons reçu aucune réponse. Et depuis, je n’ai plus aucune nouvelle de Madagascar alors que nous étions en contact régulier depuis un an. J’ai l’impression que M. Andriamandimbisoa a subitement décidé de retourner sa veste», regrette  Florence Avaby,  présidente de la Ligue réunionnaise de volley-ball (LRVB), « Il faut rappeler que c’est la ligue réunionnaise qui avait décidé de ne pas prendre part au tournoi à la suite des problèmes survenus lors des Jeux des îles de l’océan Indien de 2015 à la Réunion dans le sillage de l’exclusion de Myriam Kloster de la sélection féminine réunionnaise », a précisé notre interlocuteur.Et d’ajouter que la ligue de Mayotte a reçu une invitation de la zone 7 depuis décembre 2018. 

Recueillis par E.F.

Fil infos

  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars
  • Lutte contre l’insécurité dans la Sofia - Le député Velontsara dénonce l’immixtion de politiciens
  • Maroc - Le retour des Marocains au pays facilité
  • Colloque sur le grand Sud - Un grand pipeline d’eau à construire et 700km de routes à réhabiliter
  • Epidémie de  Covid-19 _ Reconduction de l’état d’urgence sanitaire - Assouplissement des mesures sanitaires - Défilé militaire dans les 6 Chefs-lieux de province
  • Parlement africain - Le parlement européen doit éviter de s'impliquer dans la crise entre le Maroc et l'Espagne
  • Taolagnaro - Un colloque régional pour résoudre les problèmes du Grand Sud
Pub droite 1

Editorial

  • Le PAC fait-il peur ?
    Le Pôle anti-corruption (PAC) sème-t-il la terreur quelque part ? A en croire certaine manigance orchestrée autour d’une proposition de loi 01-2020 PL échafaudée et soumise à l’Assemblée nationale, on s’interroge légitimement. Modifiant et complétant certaines dispositions de la loi n° 2016-021 portant règlementation du fonctionnement du PAC, elle inquiète.

A bout portant

AutoDiff