Publié dans Sport

Basketball-Afroleague - Le CosPN veut changer l’histoire du basket malagasy

Publié le vendredi, 01 février 2019

Le 15 février prochain, le Club Omnisports de la Police nationale (CosPN) section basketball affrontera le club Petro Athletic d’Angola, pour le compte de la première étape « found 16 » de l’Afroleague. Un  sommet continental pour les clubs  qui se déroulera au palais des Sports de Mahamasina, du 15 au 17 février.Les joueurs et staff se sont préparés ‘‘durement’’  tant physiquement, mentalement et au niveau organisationnel, en vue de cette compétition continentale. Les dirigeants ont remis officiellement le maillot du club aux deux nouveaux joueurs « Guest-Players », qui viennent de renforcer l’équipe. Il s’agit  du français de 32ans, Alpha Touré 2m05 pour 110 et l’Egyptien Mohamed Mzoughi, 21ans.

Le contrôleur général de la Police nationale,  José Andrianasolo Rajaonarison, également  directeur des Ressources humaines du ministère de la Sécurité publique, qui a représenté ledit ministère à la cérémonie de remise de maillots. L’on y a noté aussi la présence du président de la Fédération malagasy de basketball, Jean Michel Ramarason. La Police nationale a fait appel à ces deux joueurs afin de renforcer l’équipe pour ainsi manifester sa volonté de voir celle-ci  aller plus loin dans cette compétition.

A noter que Alpha a été déjà champion national 2, national 1 et national 3 avec un club de Boulogne sur Mer dans le nord de la France.

« Le CosPN est une équipe qui a une belle structure. J’ai déjà joué dans beaucoup de pays en Europe mais je trouve le niveau très bon. Franchement, je ne vais pas dire que je suis étonné du niveau mais c’est normal pour une équipe africaine et c’est normal également du fait qu’on va affronter l’Angola, l’Egypte et le club du Congo qui sont également de très grosses pointures du basket. Mais je crois qu’avec l’équipe et les entraînements avec le coach, il n’y a pas de souci à faire. Je ne dis pas qu’on va gagner, mais on a les armes égales pour se défendre », avance le joueur français d’origine sénégalaise, hier lors de la remise de maillots. Il est en contrat avec le club jusqu’à fin février et on verra la suite d’après ses propos.

« L’Espoir, il est de 100% puisqu’ on a travaillé dur. On a eu la chance d’accueillir  cette compétition à Madagascar. Donc l’idée c’est d’aller au bout de cette compétition, d’arracher nos trois victoires si on peut. Au minimum deux pour se qualifier pour le top8. Elite. L’idée de renforcer l’équipe, c’est vraiment de pouvoir jouer contre de très grands joueurs en Afrique puisqu’on n’a pas forcément l’occasion d’en voir à Madagascar. Mais ensuite c’est de pouvoir développer le jeu malagasy puisqu’on est sur une base de jeu très rapide, très vivant. Et que pour contrer les joueurs 2m21 Egyptien, on a besoin d’intérieur costaud et grand pour prendre le rebond. Ensuite, nous pouvons développer notre propre jeu », avance le coach.

Le CosPN évoluera dans le groupe D avec le Petro Athletic de Luanda Angola, le Smouah SC d’Egypte, et le BC Mazembe de la RD Congo durant les trois jours de compétition.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • 8 mars - Madagascar honore toujours ses femmes
  • Président Andry Rajoelina - « Que les forces des ténèbres soient vaincues »
  • Préfet de police d’Antananarivo - Le territoire de son ressort
  • Ministère de la Culture et de la Communication - Un tremplin vers la professionnalisation des artistes
  • Election du président de la Confédération africaine de football - La honte pour l’Afrique !
  • Construction illicite - Un Nabab nargue la Mairie d’Antananarivo
  • Indisponibilité de Soamandrakizay - Tant pis pour l’Opposition
  • Conseil des ministres - Le président de l’Université de Toamasina limogé
  • Etudes universitaires - L'époque où les bourses n'étaient pas systématiques !
  • Caisse de retraites civiles et militaires - Un déficit de 213 % l'année dernière

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Journée des combattantes
    8 mars, jour-J ! « Journée internationale de la femme » ce jour. Journée de l'année spécialement dédiée aux réflexions, sinon à la mise pour la énième fois sur le plateau du débat relatif aux droits fondamentaux du genre féminin. L'ONU, Organisation des Nations unies, adopte en Assemblée générale en 1977 une résolution historique reconnaissant la date de 8 mars comme étant une Journée mondiale de la femme. Et que tous les pays membres épris de liberté et respectant les droits humains, notamment ceux de la femme ont le devoir voire l'obligation de consacrer ce jour-là à une réflexion approfondie et à organiser ainsi des manifestations officielles se rapportant sur les droits de la femme. Madagasikara tient, tous les ans, à rendre hommage à cette journée hautement symbolique.

A bout portant

AutoDiff