Publié dans Sport

Athlétisme - Pâquerette reçue par le ministre Tinoka

Publié le mardi, 19 février 2019

La jeune fille de 16ans, Pâquerette Rasoarimalala qui a fait le buzz sur Facebook la semaine dernière a été reçue par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto. A part les cadeaux qu’elle a recus, des promesses lui ont été faites par le ministre afin qu’elle puisse s’épanouir et briller dans la vie. Pour revenir en arrière, Pâquerette est une jeune athlète qui vient de se révéler au championnat régional de cross-country dans la ligue d’Itasy. Elle a entendu les annonces à la radio que le futur champion de la course organisée par la ligue Itasy participera au championnat de Madagascar qui s’est tenu le samedi 16 février à Fianarantsoa. Ainsi, Pâquerette, plus connue sous le diminutif de Pa, a décidé de participer à la course et s’est inscrite. Sans entrainement ni préparation, à la surprise générale, elle a gagné la course de cross-country laissant loin derrière elle ses adversaires sans être essoufflée à l’arrivée.


Elle avait comme idée derrière la tête qu’en gagnant la compétition, elle pourra améliorer sa condition de vie par le biais du sport. Signalons que Pa est issue d’une famille défavorisée et elle a quitté l’école dès la classe de 8eme faute de moyen.
Après le championnat régional, sa mère l’avait préparée en dépensant le peu d’argent que la famille avait entre les mains pour lui acheter un short et un teeshirt pour le championnat de Madagascar. Mais la déception fut grande pour Pâquerette car elle n’a pas été convoquée par la ligue pour rejoindre la délégation à Fianarantsoa. Faute de moyen, sa ligue avait proposé son nom à la fédération mais malheureusement n’a pas pu  l’emmener au championnat à part deux athlètes qui ont été affrétés par leurs parents.
Elle avait pleuré de toutes ses larmes. Ramilanjatovo Andry Nirina Marino, très touché par la situation de la jeune fille, a partagé l’histoire de cette dernière sur Facebook. C’est là que tout a commencé. Le ministre Tinoka, affecté aussi à son tour l’a prise en charge et a fait tous les moyens pour l’amener à Fianarantsoa mais elle n’a débarqué que le soir du jour de la compétition. Sa seule consolation était d’avoir vu une autre ville que la sienne, même si elle n’a pas pu participer. Car c’est la première fois qu’elle est sortie de son village. Le dimanche, elle est rentrée avec toute la délégation et c’est durant son passage à Antananarivo que le ministre a voulu la rencontrer.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars
  • Lutte contre l’insécurité dans la Sofia - Le député Velontsara dénonce l’immixtion de politiciens
  • Maroc - Le retour des Marocains au pays facilité
  • Colloque sur le grand Sud - Un grand pipeline d’eau à construire et 700km de routes à réhabiliter
  • Epidémie de  Covid-19 _ Reconduction de l’état d’urgence sanitaire - Assouplissement des mesures sanitaires - Défilé militaire dans les 6 Chefs-lieux de province
  • Parlement africain - Le parlement européen doit éviter de s'impliquer dans la crise entre le Maroc et l'Espagne
  • Taolagnaro - Un colloque régional pour résoudre les problèmes du Grand Sud
Pub droite 1

Editorial

  • Le PAC fait-il peur ?
    Le Pôle anti-corruption (PAC) sème-t-il la terreur quelque part ? A en croire certaine manigance orchestrée autour d’une proposition de loi 01-2020 PL échafaudée et soumise à l’Assemblée nationale, on s’interroge légitimement. Modifiant et complétant certaines dispositions de la loi n° 2016-021 portant règlementation du fonctionnement du PAC, elle inquiète.

A bout portant

AutoDiff