Publié dans Sport

Préparation - Jeux des Iles 2019 Attribution des disciplines aux ministères coachs

Publié le vendredi, 22 février 2019

Pour une solidarité gouvernementale. Chaque victoire sera ressentie comme une fierté nationale. Le Président de la République, Andry Rajoelina, a toujours clamé dans ses 13 engagements : Engagement N °13 : Le sport, une fierté nationale.  Cette année, Madagascar fera face à plusieurs échéances internationales. Parmi les plus importantes figurent les Jeux des Iles de l’Océan Indien qui se dérouleront  à l’Ile Mauricie du 18 au  28 juillet prochains. Pas moins de 300 jeunes athlètes seront mobilisés pour se parer des couleurs nationales et ce, dans plusieurs disciplines.

Madagascar se prépare pour la 10e édition des Jeux des Iles de l’Océan Indien(JIOI). Tout le monde doit se donner la main pour mettre en place toutes les conditions nécessaires y afférentes. L’Etat malagasy et le ministère de tutelle déploient un effort particulier pour permettre à nos athlètes de participer à ces jeux sportifs dans des conditions favorables. 

 

Effectivement, comme en 2015, l’attribution des disciplines aux ministères coachs sera mise en œuvre pour que les ministères ne restent pas de marbre vis-à-vis des sportifs malagasy qui doivent se battre pour le fanion national. Ainsi, il a été accordé selon les informations émanant d’Ambohijatovo que chaque discipline aura deux ministères coachs durant sa préparation en vue des jeux. Cela montre en partie la solidarité du Gouvernement envers le sport. Mais aussi, les autres ministères ne seront pas indifférents aux efforts fournis par nos sportifs et vont contribuer à la réussite de ces Jeux. Si les pays partenaires sont prêts à investir dans la préparation des athlètes malagasy pourquoi pas nous ?

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff