Publié dans Sport

Football - Comité de normalisation - Le bilan de trois mois d’activité

Publié le vendredi, 01 mars 2019

Surpris par l’administration, le  Comité de normalisation incertain de finir l’élection présidentielle de la Fédération malagasy de football avant le 12 mai, date donnée par la FIFA pour mettre fin au mandat dudit comité. « Nous étions surpris de savoir qu’en assurant le rôle de comité de normalisation après la désignation de la FIFA, nous jouerons le rôle de comité exécutif et non moins de la commission électorale. En même temps nous devons aussi gérer le calendrier de compétition fédérale. Effectivement, en tant que simple observateur mais non président de ce comité, je doute qu’on pourrait atteindre la date prévue pour tenir l’élection fédérale », relate Attalah Béatrice, président du comité de normalisation du football malagasy, hier, à la Maison du football à Isoraka, lors de son premier bilan trimestriel, et ce depuis sa nomination. Durant son bilan, le comité a relaté devant les médias les perspectives de l’instance du football. Pour ce qui est du sélectionneur national Dupuis, il signera son contrat aujourd’hui qui va durer jusqu’à la fin de la CAN 2019 en Egypte. La préparation de l’équipe nationale malagasy sera aussi de mise en vue de la dernière journée de qualification à la CAN 2019 contre le Sénégal et la CAN en Egypte. Ce sera aussi l’occasion pour le comité de recevoir toutes les requêtes du sélectionneur national pour que la préparation de la sélection se déroule dans des meilleures conditions. 

Le président dudit comité a confirmé les matchs amicaux contre le Luxembourg le 2 juin et contre le Kenya à Paris le 5 juin. Un stage bloqué est prévu se tenir au Maroc pendant 10 jours avant le déplacement de l’équipe nationale en Egypte. Concernant le budget de la CAN, Attalah Béatrice a annoncé qu’un club de partenaires a été fondé pour permettre aux entreprises partenaires d’aider les Barea. La FIFA a déjà aussi apporté son aide financière dont une partie déjà touchée par le Comité dans le cadre de la préparation de l’équipe à la CAN et de même pour la CAF. Ils espèrent et  attendent les aides venant de l’Etat.  Concernant les élections : fédérale et Ligue, la liste électorale a été révisée et après avoir feuilleté le statut et le règlement de la Fédération, le décret du 12/18 du 7 octobre 2018 portant la dissolution du décret numéro 11 fédération 18 /28 octobre 2018 portant la publication des résultats des élections dans la ligue de Bongolava. L’élection dans cette ligue sera donc réorganisée pour la troisième fois et suivant la liste électorale établie
en 2017, selon la loi en vigueur. Etant commission électorale, une commission de recours a été étable  et sera présentée devant une assemblée Générale extraordinaire début avril. C’est après l’approbation de l’Assemblée que cette commission de recours sera en exercice. Et le calendrier électoral sera annoncé. Tenant compte des textes et statut concernant les élections, la date de l’élection fédérale ne pourra pas avoir lieu avant le 12 mai.
 Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff