Publié dans Sport

Football - CHAN 2020 - Les Barea qualifiés in extremis

Publié le dimanche, 04 août 2019

Les Barea passent par la petite porte. Malgré le score de 3-0 à la pause, les Barea de Madagascar sont quand même qualifiés. Timides puis refusant carrément le jeu, les Barea ont été battus par le Mozambique (3-2). Logiquement éliminés, les Malagasy  ne pouvaient pas laisser leur chance de qualification passer à côté surtout après la victoire (1-0) au match aller. C’est une victoire au goût de la défaite pour les Mambas. Après les deux matches, les deux équipes sont à égalité 3-3. Le coach Franklin Andriamanarivo a changé de tactique avant la fin des 45 minutes.  C’était l’entrée en jeu d’Arnaud, la nouvelle pépite  du football malagasy, durant la deuxième période qui a ouvert la phase de jeu. En étant le buteur durant le match aller, il a réduit le score à la 50e mn sur un rebond du gardien de but qui a repoussé un tir de Toby sur le flanc droit. Lalaina offre le but de qualification servi par Elephoni dans la surface à la 60eme minute de jeu. C’était le but d’écart qui a fait le bonheur des Malagasy. Malgré cette défaite, l’essentiel est là. En effet, les Barea ont décroché leur qualification pour la prochaine étape.

C’est un exploit pour ces vaillants combattants qui ont dormi à même le sol à l’aéroport de Nairobi après 15 heures de transit avec des conditions presque indescriptibles. Faute de visa de transit qui pourrait les loger dans un hôtel. Durant la première période, les Malagasy avaient beaucoup de difficultés mais  ont fini par bien réagir durant la seconde mi-temps. Dayo (16è mn), Fernandes sur penalty (36è mn) et Luis (42è mn) ont inscrit les réalisations mozambicaines. Ando et ses camarades étaient trop égarés dans le marquage. Madagascar n’a pas soigné tous ses maux, au contraire, la Grande île s’est rappelé à quel point le football était parfois dépourvu de sens tactiques et techniques.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires
  • Ministère de l'Economie et des Finances - Sept nominations dont un directeur du budget
  • Lutte contre la Covid-19 - Dix concentrateurs d’oxygène remis à Fianarantsoa par le Chef de l’Etat
  • Double explosion à Beyrouth - Une ressortissante malagasy parmi les victimes
  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !

Editorial

  • Crise démentielle !
    Décidément, la crise sanitaire ne suffit pas. Il nous en faut encore d’autres. La crise de jalousie et la maladie de nostalgie rongent les esprits égarés des meneurs du Rodoben’nympanohitra ho amin’nydemokrasiaeto Madagasikara (RMDM), une plateforme regroupant les déchus du pouvoir et les déçus de leurs propres prestations lors des derniers scrutins. L’arrivée de Rajoelina Andry Nirina, par la voie royale des urnes, dérangent les ratés de la politique du pays. Le nouvel homme fort du pays fait naître auprès de ses adversaires une profonde jalousie. Le jeune Président, la quarantaine, gêne. Les adversaires déclarés, des quinquagénaires, des sexagénaires et même un certain septuagénaire n’admettent point leurs défaites. Ils ne veulent rien savoir ! La bande à Tsarahamy ne tolère, à jamais, la victoire éclatante du jeune Rajoelina. Le soutien populaire qu’il bénéficie rend malade. La crise de jalousie, tellement profonde et virulente, déclenche une autre crise beaucoup plus inquiétante,…

A bout portant

AutoDiff