Publié dans Sport

Jeux Africains - Madagascar se positionne à la sixième place

Publié le lundi, 26 août 2019

Madagascar remonte la pente avec patience. Il a fallu attendre le neuvième jour de compétition pour que la Grande île réussisse à débloquer son compteur de médailles aux Jeux Africains qui se déroulent actuellement à Rabat, Maroc, jusqu’au 31 août. Malgré cette collecte tardive de médailles chez les athlètes malagasy, la Grande île se positionne à la 6ème place au classement provisoire, derrière la Tunisie, avec 5 médailles d’or, deux médailles d’argent et une de bronze.

Une gagnée par l’équipe nationale de basket 3 contre 3 (Elly, Livio, Arnold et Fihary) et une autre durant le Shoot Contest (Tirs à trois points) grâce à Elly. Trois autres médailles ont été gagnées par la leveuse de fonte, Rosina Randafiarison, chez les moins de 45kg, en arraché 70kg et épaulé- jeté 155kg sur un total olympique de 225kg. Comme aux 10èmes JIOI de Maurice, c’est elle qui a gagné la première médaille d’or malagasy.  

L’haltérophile Ricardo Jean Elariont, engagé  chez les moins de 55 kg, s’est adjugé de deux médailles d’or en arraché avec une prise à 100 kg et en total olympique en réussissant à soulever la barre de  222 kg et une médaille d’argent en épaulé- jeté. Pour la journée d’hier, Eric Andriatsitohaina s’est contenté de deux médailles d’argent en épaulé-Jeté avec 150kg à la barre et au total olympique 265kg ainsi qu’une médaille de bronze en arraché avec 115kg à la barre. Quant à son compatriote, Jules Andriamahefa, il a échoué au pied du podium. Le titre dans la catégorie des moins de 61kg est revenu au Nigerian Appah EmamnuelInemo.

En tennis, pour la journéé d’hier, Sariaka Radilofe a perdu 2 sets à rien (6/0,6/0) devant l’Egyptienne Samir Sandra en huitièmes de finale simple dames.

Dans les autres disciplines, l’escrimeuse Jennifer Rahariniaina montera sur la piste d’Escrime de Rabat, ce jour à midi, dans l’épreuve Epée individuelle dames tandis que les frères Andriamamonjy Tonny et Jolan seront en lice demain 28 août.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés
  • Fonds routier - Rencontre entre le Président et les entrepreneurs impayés 
  • Déchéance du Président de la République - La HCC renvoie l’Opposition à ses études
Pub droite 1

Editorial

  • Bilan mitigé !
    L’heure du bilan sonne. Le mandat de cinq ans des membres du Conseil pour le fampihavanana malagasy (CFM) tire à sa fin. Présidé dans un premier temps par le feu Général Charles Rabotoarison, Maka Alphonse prend le relais. La mission essentielle consiste à mettre en œuvre le « processus de réconciliation nationale » de telle manière que les blessures laissées par les crises, notamment à partir de 2002, soient guéries et par la suite instaurer un climat d’apaisement pour asseoir enfin l’unité nationale. Une noble mission à laquelle tout dirigeant politique sérieux et tout concitoyen responsable doivent assumer.

A bout portant

AutoDiff