Publié dans Sport

Jeux Africains - Madagascar se positionne à la sixième place

Publié le lundi, 26 août 2019

Madagascar remonte la pente avec patience. Il a fallu attendre le neuvième jour de compétition pour que la Grande île réussisse à débloquer son compteur de médailles aux Jeux Africains qui se déroulent actuellement à Rabat, Maroc, jusqu’au 31 août. Malgré cette collecte tardive de médailles chez les athlètes malagasy, la Grande île se positionne à la 6ème place au classement provisoire, derrière la Tunisie, avec 5 médailles d’or, deux médailles d’argent et une de bronze.

Une gagnée par l’équipe nationale de basket 3 contre 3 (Elly, Livio, Arnold et Fihary) et une autre durant le Shoot Contest (Tirs à trois points) grâce à Elly. Trois autres médailles ont été gagnées par la leveuse de fonte, Rosina Randafiarison, chez les moins de 45kg, en arraché 70kg et épaulé- jeté 155kg sur un total olympique de 225kg. Comme aux 10èmes JIOI de Maurice, c’est elle qui a gagné la première médaille d’or malagasy.  

L’haltérophile Ricardo Jean Elariont, engagé  chez les moins de 55 kg, s’est adjugé de deux médailles d’or en arraché avec une prise à 100 kg et en total olympique en réussissant à soulever la barre de  222 kg et une médaille d’argent en épaulé- jeté. Pour la journée d’hier, Eric Andriatsitohaina s’est contenté de deux médailles d’argent en épaulé-Jeté avec 150kg à la barre et au total olympique 265kg ainsi qu’une médaille de bronze en arraché avec 115kg à la barre. Quant à son compatriote, Jules Andriamahefa, il a échoué au pied du podium. Le titre dans la catégorie des moins de 61kg est revenu au Nigerian Appah EmamnuelInemo.

En tennis, pour la journéé d’hier, Sariaka Radilofe a perdu 2 sets à rien (6/0,6/0) devant l’Egyptienne Samir Sandra en huitièmes de finale simple dames.

Dans les autres disciplines, l’escrimeuse Jennifer Rahariniaina montera sur la piste d’Escrime de Rabat, ce jour à midi, dans l’épreuve Epée individuelle dames tandis que les frères Andriamamonjy Tonny et Jolan seront en lice demain 28 août.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff