Culture

 Quoi de mieux que de marquer d’une pierre blanche son existence. Le duo « Masoandro », composé de Merovalandy Danielle et de Tantely Raderaharison, sortira son premier album. Pour ceux qui n’ont pas l’occasion d’assister au dernier concert de ce duo, vendredi prochain, il montera sur les planches du centre culturel Cemdelac à Analakely dans un concert intitulé « Omeo sombiny ». Un événement qui entre dans le cadre de la promotion de cet album.
Lentement mais sûrement ! Après deux années de travail de composition et d’affinage, la première œuvre musicale du Savah groupe sortira très bientôt. Ce sera son premier album dont le titre est « Ny hafatry ny Tompo ».  Sur ce, un concert de promotion de cet album aura lieu le 9 octobre prochain, à l’Ekar Md Filipo sy Zaka, Tanjombato.

Jazz à l’Aft - D’gary ouvre le bal

Publié le mercredi, 28 septembre 2016
D’gary ou Ernest Randrianasolo à l’Etat civil, n’est pas un inconnu du public malagasy. Une célébrité qu’il a puisée grâce à son professionnalisme en matière de musique vivante et de partage musical à travers les cordes de sa guitare. Il est ainsi un guitariste malagasy de renom. Le jeudi 6 octobre prochain, il offrira un grand rendez-vous aux amateurs de jazz et notamment à ses fans dans un concert qui aura lieu à l’Alliance française d’Antananarivo (Aft).
« Alaotra, une vision partagée » est une exposition photographique sur le concept d’itération et l’impact du changement sur le lac Alaotra et ses environs. C’est un projet scientifique de l’« Alaotra résilience landscape » (Alarela) dans le cadre de la conférence internationale organisée à Antananarivo. Une manifestation qui sera axée sur la gestion des zones humides naturelles de Madagascar dont le thème est « Les approches paysagères pour intégrer la recherche et la pratique ».
Mettre à l’honneur l’artisanat et la culture malagasy. Tel est l’objectif de la troisième édition de l’événement « Made in Mada » qui se tiendra au Café de la gare à Soarano du 30 septembre au 2 octobre prochain. Cet événement mettra en valeur l’artisanat et la culture malagasy dans toute leur richesse, leur diversité et leur modernité.
Ayant la même passion pour le jazz, Jeannot et Ella Rabeson, le père et la fille, participeront à la 27ème édition du Festival international « Madajazzcar ». Ils sont parmi les grandes stars de la musique jazz et ont porté haut le drapeau malagasy à la scène internationale. Ella Rabeson est issue d’une famille de musiciens dont le père n’est autre que célèbre pianiste de jazz, Jeannot Rabeson, et sa mère est la chanteuse Lalao Rabeson. Son prénom est d’ailleurs un hommage à Ella Fitzgerald, une chanteuse de jazz américaine.
L’ouverture officielle de l’exposition photographique sur l’amitié sino-malagasy s’est tenue hier au siège du ministère de la Culture et de l’Artisanat à Anosy. Une vingtaine de tableaux y sont exposés et abordant la collaboration entre la Chine et Madagascar sur le plan économique, éducatif et agronomique. Il s’agit d’une exposition dirigée par l’institut Confucius à Ankatso.

Fil infos

  • Stade de Mahamasina - La réhabilitation incontournable !
  • Détournement de deniers publics - Liberté provisoire refusée pour Claudine Razaimamonjy et le maire d’Ambohimahamasina
  • Revendication des îles éparses - La cohésion nationale, condition primordiale du succès
  • Vague de limogeage à la JIRAMA - La Direction générale fait fausse route
  • Mairie d'Antananarivo - Des sénateurs appellent à voter pour Naina Andriantsitohaina
  • Accident mortel de la circulation - Le MD automatique, une aberration
  • Corruption et détournements - Un ministre de la Transition et deux ministres HVM devant la Haute Cour de Justice
  • Naina Andriantsitohaina - « Il est temps de penser à la population »
  • Problème d’électricité et de distribution d’eau - Ras-le-bol de la population
  • Andry Rajoelina à Morondava - Réouverture imminente de la SUCOMA

La Une

Editorial

  • Corporatisme et impunité
    Lors de la « Concertation nationale des grands responsables de la Police nationale tenue à Ivato (CCI) le 20 août 2019, le Premier ministre Ntsay Christian sort de ses gonds. D’habitude conciliant dans ses interventions publiques, le Chef du Gouvernement n’a pas pu retenir la colère face à la défense exclusive et parfois aveugle des intérêts professionnels constatée au sein de la Police nationale. Ntsay a tapé sur la table ! Il dénonce le comportement corporatiste qui frise l’impunité dans les rangs des Forces de l’ordre.Néanmoins, le scélérat geste le moins que l’on puisse dire de la Police nationale n’est seulement le fait de cette unité des Forces de l’Ordre, le regrettable comportement s’enregistre malheureusement aussi chez d’autres Corps de métier et qui s’apparente à une tendance généralisée à asseoir l’impunité en tant que système. De l’immunité parlementaire. Les largesses que la Loi fondamentale donne jouissance à un parlementaire préoccupent le citoyen…

A bout portant

AutoDiff