Dossier

Le concept « consentement libre, préalable et éclairé » (Clip) reste encore largement méconnu à Madagascar. Il s’agit pourtant d’un processus impératif et itératif dans le cadre du mécanisme de réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (Redd+) ou le Programme Redd+, une des émanations des sommets mondiaux sur le climat pour lutter contre le réchauffement climatique.
Malgré l’annulation de la célébration nationale de la Journée de la femme, les diverses manifestations organisées dans ce cadre ont quand même pu se faire. Le concours de projets « Vehivavy mizaka tena ara-toekarena » a pu être mené jusqu’au bout. Une occasion pour les associations féminines des 4 coins de l’île de présenter des projets innovants pour une autonomie financière des femmes. Le village des talents au féminin ou « Vohitra kanto mihary » n’était pas en reste, cette semaine.
Fossoyeurs, pompes funèbres… Ou encore thanatopracteurs, ces employés aux métiers de la mort. Des métiers qui exigent du cran, une grande attention… Mais aussi des sentiments en tant qu’être humain… Des professions à part, si l’on peut dire, puisqu’il s’agit surtout de préparer le dernier voyage de ces personnes qui nous quittent pour un monde meilleur. Focus sur les métiers de la mort.
Page 8 sur 8

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Désormais libre pour la bataille municipale !
  • Loi sur la communication médiatisée - Le Conseil du Gouvernement adopte l'avant-projet de loi sans amendements
  • Face aux enjeux électoraux - Le bateau TIM fait eau de toutes parts
  • Fin de mandat à la Mairie - 18 bourdes de Lalao Ravalomanana dévoilées
  • Football- Fédération nationale - Nicolas Dupuis à la tête de la direction technique
  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants
  • Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme
  • Parti HVM - Un déclin très…rapide !
  • Réforme de la représentation de Madagascar à l'extérieur - Des diplomates « gracieusement » payés s'y opposent

Editorial

  • Quelle chance !
    Coup de théâtre ! Ravalomanana Marc n’est pas candidat. Finalement, il décline l’offre des caciques du parti (TIM) et celle du RMDM (plate-forme de l’opposition) qui voulaient le propulser au starting-block à l’élection communale à Antananarivo prévue ce 27 novembre 2019. Le suspens aura duré jusqu’à la dernière minute, au son de cloche de la clôture. En fait, Ravalomanana mit à sa place un jeune de trente-trois ans, Ny Riana Tahiry Randriamasinoro, administrateur civil de son état et secrétaire général de la mairie en cours. Un illustre totalement inconnu du bataillon ! Apparemment, Ravalo a omis de consulter l’état-major du parti, entre autres les députés. Il les a mis devant le fait accompli.  

A bout portant

AutoDiff