Dossier

Si la réalité ou non de la vente de la villa Elisabeth, la propriété mise à la disposition de Feu Professeur Zafy Albert en sa qualité d’ancien Chef d’Etat, suscitait encore quelques suspicions au sein de l’opinion publique, les preuves  et les identités des acteurs de cette transaction que nous révélons aujourd’hui viennent lever les derniers doutes. Mais les conditions dans lesquelles cette vente a été réalisée sont encore plus scandaleuses.
En cette fin de semaine, la commune rurale de Betsiaka revient au devant de l’actualité nationale. C’est dans cette localité située entre Ambilobe et Vohémar dans la partie nord de Madagascar que l’ancien Chef d’Etat malagasy, le Professeur Zafy Albert sera inhumé ce samedi. Sauf changement, le Président de la République, de retour de son séjour en terre romaine, devrait assister aux obsèques, à la tête d’une forte délégation étatique. Un déplacement longtemps attendu par les villageois.  Des firmes chinoises exploitent depuis plusieurs mois de l’or dans cette localité, en expropriant les résidents locaux.  Certaines rumeurs laissaient également entendre que…
La période la plus difficile pour les parents d’élèves. Après les grandes vacances, la rentrée scolaire reste ardue pour la majorité des parents, avec les sommes colossales déboursées pour les divers frais d’inscription/ réinscription de leurs enfants jusqu’à l’achat des fournitures scolaires. A cela s’ajoute le budget alloué pour les tenues et habillements, indispensables pour la rentrée. Au total, un parent débourse en moyenne 150 000 ariary par enfant pour sa scolarité mais ce chiffre pouvant atteindre jusqu’à 300 000 ariary, selon l’exigence et le niveau (primaire-collège-lycée).Outre le budget conséquent, la plupart des parents ont doublé de prudence depuis les grandes vacances,…

Contre visite technique - Chacun donne son avis…

Publié le lundi, 18 septembre 2017
La visite technique périodique est obligatoire. Pour les véhicules de transport en commun des personnes comme les taxis-be et taxis- brousse, elle se tient à Nanisana, tandis que celle des taxis -ville à Alarobia. La vérification concerne 102 points, dont l'organe de sécurité tels que les freins, moteur, équipement électrique… sont intolérables. La contre visite est encore une autre histoire pour ces transporteurs.
Autorités, élus, activités et défenseurs des droits humains se mobilisent au sujet de l'expropriation à Ambatomasina et à Afaroratra, respectivement dans les Fokontany d'Ampitambe et de Befotsy, Ambohibary Moramanga. Depuis le 1er septembre, 16 maisons y sont scellées au profit de deux acquéreurs suivant les titres fonciers numéros 4199-I et 4195-I au nom d'Irène Tojo Nirina Andrianambony et d'Y. Rasamoely. Pour les expropriés, ce ne sont que des prête-noms à la solde d'un ressortissant étranger appelé Claude Jules. Les victimes endurent tant de souffrances physiques et psychiques en raison de la pire épreuve existentielle qu'ils n'aient jamais connue de leur…
L'attentat du 11 septembre 2001 avec l'effondrement des tours jumelles de « World Trade Center » par des crashs volontaires d'avions de ligne, a ouvert un nouveau chapitre dans la panoplie des nouvelles armes utilisées par les terroristes pour frapper en Occident ou en Russie. A New York (Etats-Unis), le résultat de l'utilisation des avions suicides fut effroyable : 3 000 morts et 6 000 blessés.

Les entreprises cinquantenaires de Madagascar

Publié le mardi, 01 août 2017
Des nouvelles industries se créent chaque année dans le système économique malgache. Une partie quitte le jeu au bout de quelques années mais certaines entreprises sortent du lot. Ces dernières ont su faire prospérer leurs activités et gagner le cœur de leurs consommateurs à travers les années. Des entreprises comme la chocolaterie Robert ou encore le Groupe Star  ont su se dresser contre vents et marrée et occupent  jusqu’à maintenant le marché malgache, régional et même mondial, en contribuant à l’évolution des produits « Vita Malagasy ».

Fil infos

  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre
  • Projet Tanamasoandro - Des mercenaires sabotent
  • Tanamasoandro - Des députés défendent le projet
  • Agression meurtrière par « Za gasy » - Soupçons de subornation de témoin et de corruption
  • « Anti-Tana Masoandro » - Condamner la Capitale à être une commune semi-rurale ?
  • Fuite de sujets du baccalauréat 2019 - 19 personnes incarcérées dans tout Madagascar
  • Assemblée nationale - Vers la libération des deux députés incarcérés

La Une

Editorial

  • IEM prime
    Ambohitrimanjaka déferle des vagues ! Des mouvements de contestation ou des éléments téléguidés perturbent. Le démarrage du grand Projet de la construction de la nouvelle ville « Tana Masoandro » dérange quelque part. On dénonce, dit-on, les remblais surtout ceux qui touchent les rizicultures. Mais, qu'on se le dise ! A priori, leur souci semble tenir debout dans la mesure où il s'agit de « toucher » à leur raison de vivre et peut-être aux intérêts des environs immédiats. Mais de là à refuser « jusqu'au bout » la concrétisation d'un Projet qui servira aux intérêts de la grande majorité, le comportement fait réfléchir.

A bout portant

AutoDiff