Nos archives web

A bout du 13 juillet 2017

Publié le mercredi, 12 juillet 2017

Insane récidivisme

Publié le mercredi, 12 juillet 2017

Absurde, voire insane. Les maigres indemnités de vacation des correcteurs de copies lors des examens officiels du Brevet d’études du premier cycle (Bepc), au titre de l’année 2016, tardent à être payées. Pour certains centres, le cas par exemple dans la Circonscription de Sambava, il s’agit même de quelques années d’impayées pouvant s’élever jusqu’à 40 millions d’ariary. Et les bêtises se répètent tous les ans. Les responsables trainent les pieds pour s’occuper aux règlements de ces modiques sommes. Ils tentent, notamment ceux au sein du Men, d’avancer des arguments qui ne tiennent pas route pour se dédouaner. On attend, entre autres, de source auprès de ce département, l’adoption de la Loi de finances rectificative (Lfr). Chose qui aurait dû se faire en 2016, s’il le faut, pour être prête en temps voulu, cette année. Et l’erreur se répète ! 

Pour le développement des activités génératrices de revenu (Agr). Les agriculteurs et pêcheurs ainsi que les associations féminines de Morondava ont, eux-aussi, reçu des équipements pour ce faire, provenant du ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la femme (Mppspf). Des donations remises en marge de la Journée mondiale de la population (Jmp), célébrée en grande pompe depuis le début de cette semaine dans cette ville de la Menabe.

Bepc - Taux de réussite en baisse pour Tanà ville

Publié le mercredi, 12 juillet 2017

Les résultats de l’examen pour l’obtention du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) sont sortis, hier dans l’après-midi, pour la Circonscription scolaire (Cisco) d’Antananarivo ville. Les chiffres du ministère de  l'Education nationale (Men) affichent une baisse de 4,78% par rapport à 2016 soit 48, 05%. La majorité de ces candidats sont inscrits dans l’option A. L'an dernier, le taux de réussite au Bepc était de 52,83%. Presque toutes les Cisco d’Analamanga ont vu une baisse du taux de  résultats par rapport aux années précédentes. Pour la Cisco d’Ambohidratrimo, le taux affiche 28,73% et 45, 69% pour celle d’Ankazobe. Depuis hier après- midi, les candidats se sont rués vers les tableaux d’affichage, ainsi que la page Facebook du Men. D’autres ont consulté le résultat, en envoyant un sms au 601. Au Lycée Rabearivelo, les émotions étaient au rendez-vous.

Miha mibaribary hatrany ankehitriny ny fahantran’ny vahoaka malagasy, ka anisany ianjadian’izany ireo mponina ao Antsapanana Vatomandry. Betsaka, araka izany, ireo olona no velon-taraina amin’ny fahasahiranana saingy tsy afa-manoatra izy ireo noho ny tsy fihainoan’ny mpitondra fanjakana.

La une du 13 juillet 2017

Publié le mercredi, 12 juillet 2017

Auteurs d’une victoire (4-1) contre le Mozambique au Cosafa Castle Cup, les hommes de Raux Auguste, sélectionneur de l’équipe nationale malgache, attendent  avec sérénité la confrontation avec les joueurs de ce pays, ce dimanche 16 juillet au stade de Mahamasina. Cette rencontre compte pour le deuxième tour qualificatif du championnat d’Afrique des Nations 2018 au Kenya.  Certes, ce sera la même équipe mais  pas les mêmes joueurs, que les Barea ont laminés au Cosafa, qui  disputeront le match Aller à Madagascar, comme l’entraineur mozambicain, Abel Xavier  l’a déjà souligné en Afrique du Sud.

Les membres du Groupement des jeunes leaders de Madagascar ont émis leurs avis sur le renouvellement des anciens et l’émission de nouveaux billets de banque, surtout celle du billet de 20 000 ariary, au restaurant Le Garage à Antsahavola, hier. Dans ce sens, ils ont énuméré les impacts éventuels de ce nouveau billet de banque sur le quotidien de la population à Madagascar, et plus particulièrement celui des opérateurs économiques. « L’apparition des nouveaux billets de 20 000 ariary entraînera des changements de comportement des opérateurs économiques. Cette grosse coupure engendrera logiquement une hausse de prix de toutes les marchandises sur le marché.

Reboisement - 600 000 arbres pour 5 200 hectares

Publié le mercredi, 12 juillet 2017

En collaboration avec l’Ong Graine de Vie, les habitants de la Commune  de Braine-l’Alleud (Belgique) souhaitent faire pousser une forêt « brainoise » dans le nord-est de la Grande île. Ils projettent de planter plus 600 000 arbres sur 5 200 hectares dans la Commune d’Ambalasare. Ils ont nommé cette opération : « une forêt comme ma Commune » parce que ladite Commune a une superficie de 5 200 hectares, équivalente à la surface de plantation qu’ils visent. Les plants qu’ils ont choisis pour des plantations à long terme sont l’acajou et le bois de rose.

Les habitants de la Commune rurale de Bevonotra, Sambava, exigent l’éviction immédiate et le remplacement de leur maire, Robel Tsaravita, un élu Hvm. Plus de 1 200 signatures sont à présent collectées à cette fin. Se croyant être intouchable, le protégé du parti au pouvoir a des agissements qui provoquent la colère des administrés. Pour ces derniers, la coupe est maintenant pleine après que l’édile a fait arrêter par les gendarmes de la brigade d’Amboangibe un membre de l’unité d’autodéfense villageoise chargée de garder les produits de vanille mûre dans les champs contre les voleurs.

Fil infos

  • Stade de Mahamasina - La réhabilitation incontournable !
  • Détournement de deniers publics - Liberté provisoire refusée pour Claudine Razaimamonjy et le maire d’Ambohimahamasina
  • Revendication des îles éparses - La cohésion nationale, condition primordiale du succès
  • Vague de limogeage à la JIRAMA - La Direction générale fait fausse route
  • Mairie d'Antananarivo - Des sénateurs appellent à voter pour Naina Andriantsitohaina
  • Accident mortel de la circulation - Le MD automatique, une aberration
  • Corruption et détournements - Un ministre de la Transition et deux ministres HVM devant la Haute Cour de Justice
  • Naina Andriantsitohaina - « Il est temps de penser à la population »
  • Problème d’électricité et de distribution d’eau - Ras-le-bol de la population
  • Andry Rajoelina à Morondava - Réouverture imminente de la SUCOMA

La Une

Recherche par date

« November 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Editorial

  • Corporatisme et impunité
    Lors de la « Concertation nationale des grands responsables de la Police nationale tenue à Ivato (CCI) le 20 août 2019, le Premier ministre Ntsay Christian sort de ses gonds. D’habitude conciliant dans ses interventions publiques, le Chef du Gouvernement n’a pas pu retenir la colère face à la défense exclusive et parfois aveugle des intérêts professionnels constatée au sein de la Police nationale. Ntsay a tapé sur la table ! Il dénonce le comportement corporatiste qui frise l’impunité dans les rangs des Forces de l’ordre.Néanmoins, le scélérat geste le moins que l’on puisse dire de la Police nationale n’est seulement le fait de cette unité des Forces de l’Ordre, le regrettable comportement s’enregistre malheureusement aussi chez d’autres Corps de métier et qui s’apparente à une tendance généralisée à asseoir l’impunité en tant que système. De l’immunité parlementaire. Les largesses que la Loi fondamentale donne jouissance à un parlementaire préoccupent le citoyen…

A bout portant

AutoDiff