Société

Le premier diplôme officiel à 64 ans. R.L. (diminutif du nom), candidat doyen de l’examen du Cepe (certificat d’étude primaire élémentaire), a voulu à tout prix l’obtenir. « J’ai déjà passé 2 fois l’examen du Cepe, mais en vain. Mes lacunes se trouvent dans les matières scientifiques, surtout le « Problème » et les « Svt » (Sciences de la vie et de la terre).
Un taux élevé. La plupart des enfants dans la partie Sud, y compris ceux du « Fokontany » de Masiaboay à Betioky Sud, souffrent de malnutrition sévère et chronique. Une situation qui s’explique par la faible pluviométrie dans cette partie, aggravant la sécheresse.
En l’espace de quelques mois en une année, Madagascar assiste déjà à la cinquième grève. Après celle des étudiants de la Faculté des sciences, des syndicats des enseignants-chercheurs à l’université d’Antananarivo,  des greffiers et aussi des magistrats, les étudiants issus de l’Ecole normale supérieure (Ens) sise à Ampefiloha ont tenu, à leur tour, une manifestation hier, vers 10 heures de matin. Les manifestants ont, tout de suite, commencé à brûler des pneus, ce qui a entraîné des troubles à Ampefiloha surtout en voyant  les fumées qui se sont dégagées.
Une église en feu, et au moins 14 personnes blessées. Après l’intervention des Forces de l’ordre, il y a eu plusieurs arrestations.  Hier matin, on a assisté à une scène de barbarie à Sahavolamena, dans le District de Soanierana-Ivongo où la situation a été vraiment explosive.

Fête des pères - Que des cadeaux coûteux

Publié le dimanche, 18 juin 2017
Contrairement à la fête des mères, celle des pères n’a pas été célébrée en grande pompe. La plupart des gens n’y accordent même pas d’importance, contrairement à d’autres festivités. Au niveau des marchés, la diversification des articles de cadeau ne se constate pas. Néanmoins, il existe certaines personnes qui ont l’habitude d’offrir des effets vestimentaires aux papas, et beaucoup ont opté pour la préparation d’un plat spécial.
Un véhicule 4x4 qui a transporté 7 personnes a violemment embouti un poids-lourd en stationnement, faisant ainsi 1 mort sur le coup et deux blessés. Ce drame est survenu vers la fin de l’après-midi du samedi sur un tronçon de la voie à Laniera et qui débouche à Soavimasoandro. La victime tuée est un jeune homme de 23 ans, qui a occupé la place du mort dans le 4x4. L’angle qu’il a occupé a rencontré le mastodonte. Le choc a déformé sa cage thoracique si bien que le malheureux a recraché des matières provenant même de son poumon, qui a…
Un sacre de plus pour le journal La Vérité qui ajoute une énième palme à son actif, par le biais de Patricia Ramavonirina qui a remporté le premier prix dans la catégorie « presse écrite ». Un prix qui lui a été décerné à travers le concours intitulé « journalistes amis des enfants », organisé par l’Unicef dans le cadre de son 60e anniversaire. 

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff