Publié dans Culture

Commémoration - Des monuments à l'honneur du prince Ratsimamanga et du Général Rainandriamampandry

Publié le vendredi, 15 octobre 2021

5 octobre 1896 - 15 octobre 2021. Cela fait exactement 125 ans qu'avait eu lieu l'exécution du prince Ratsimamanga et du Général Rainandriamampandry à l'époque de la colonisation. Un grand événement a été organisé pour commémorer ces illustres personnalités de l'Histoire. Hier, un monument a été érigé à Antaninarenina, à proximité du lieu de leur exécution.

La ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Andriatongarivo, accompagnée de ses collaborateurs ainsi que le ministre des Affaires étrangères Patrick Rajoelina, sont  venus rendre hommage à ces deux personnalités émérites de l'Histoire du pays et ériger le monument. Les familles du prince Ratsimamanga et du Général de l'armée royale malagasy Rainandriamampandry, conduites par la princesse Ralandison Ratsimamanga Fenosoa Harivola, Ranaivo Rajaonah et le Professeur Ranjatohery, ont également été présentes lors de la cérémonie.

Le prince Ratsimamanga et le Général Rainandriamampandry, nos héros nationaux, ont fait de leur combat la souveraineté de l'Etat à cette époque. La ministre de la Culture et de la Communication a déclaré que l'histoire qui a marqué le pays se doit d'être une priorité de son département et commémorée comme il se doit. « Cette partie de notre Histoire ne peut pas être effacée dans le passé et oubliée. Elle doit être un sujet de recherche et de révélation pour les générations futures », a martelé la ministre Lalatiana Andriatongarivo.

La rue du Prince Ratsimamanga

Suite à la solennité de cet évènement historique, une autre cérémonie liée à l'installation de la plaque  commémorative a eu lieu à la résidence du prince Ratsimamanga, sise à Ambohitsirohitra, sans oublier l'ouverture de la rue portant le nom de cet aristocrate malagasy. Une initiative qui est jugée  importante. Cela devrait permettre d'assurer le caractère pérenne voire éternel de son comportement, de rappeler la force de l'engagement de cette personne durant son vécu. En outre, la commémoration comprend également une exposition de photographies de ces deux personnalités à la galerie d'art située à Ambohidahy. Il y aura également une représentation théâtrale, rappellant leur vie et leurs exploits lors de cette époque coloniale, particulièrement à l'endroit des jeunes générations actuelles. Celle-ci aura lieu le 24 octobre prochain au centre culturel Ivokolo, Analakely.

Sitraka Rakotobe

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff