Publié dans Culture

« Slam national » - 20 poètes issus de 10 villes en lice pour la compétition

Publié le vendredi, 26 novembre 2021

L’art oratoire à l’honneur. Le « Slam national », cette formule qui attire chaque année de plus en plus de poètes slameurs, est une vitrine consacrée aux jeunes talents de la Grande île. Le top départ a été donné et la 12ème édition de cet évènement est donc officiellement lancée depuis jeudi dernier et ne se clôturera que le 4 décembre prochain. Pour cette année, ce sera 20 poètes nationaux issus de 10 villes de Madagascar, à savoir Ambositra, Antananarivo, Antsirabe, Antsiranana, Fianarantsoa, Mahajanga, Sambava, Toamasina, Toliara, Tôlagnaro  qui seront en compétition, par équipe et en individuel.

La première programmation dont la  présentation officielle des poètes en compétition s’est déroulée depuis jeudi dans la Capitale et se terminera aujourd’hui. Par la suite, la ville portuaire de l’Est accueillera les phases finales qui se dérouleront du 29 au 4 décembre. Les programmateurs ont donc choisi d’élargir l’audience pour cette douzième édition. L’issue de toute la compétition permettra ensuite de connaître celui ou celle qui défendra les couleurs de Madagascar au « Slam international ». Autrement dit, cette compétition vise à déterminer le vainqueur national pour participer au Coupe du monde de slam.

Prospectus

Le « Slam national » est une vitrine directe permettant aux jeunes talents d’avoir une scène pour faire découvrir leurs savoir-faire, mais également de séduire les membres du jury et le public avec des textes originaux. Comme à chaque édition, l’organisateur Madagaslam et ses partenaires ont concocté des programmes alléchants pour satisfaire l’audience. A l’affiche de cette année figurent des ateliers de création, des spectacles et scènes ouvertes ainsi que la compétition officielle qui aura lieu à Toamasina à partir du 30 novembre. Des invités venant d’autres pays seront également au rendez-vous pour pimenter le tout. D’autres invités internationaux à l’instar de l’Allemand Ken Yamamoto (Allemagne) et du Gabonais Larry  Essouma (Gabon) partageront leurs expériences sur le slam via Internet, et cela en raison du contexte sanitaire lié au coronavirus. 

Il faut savoir que cet art à la fois urbain et contemporain est avant tout une culture du partage, de  dépassement des barrières sociales et de la liberté. Cela a coulé de source pour MVola  de soutenir la compétition en réservant au grand vainqueur plusieurs récompenses, assorties d’une carte Visa MVola. Une carte que le gagnant pourra d’ailleurs utiliser durant son voyage lors de la Coupe du monde de slam. 

Sitraka Rakotobe

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff