Publié dans Culture

Littérature - Un grand falsificateur et fraudeur de livres arrêté

Publié le mercredi, 23 février 2022


La poursuite des faussaires d’œuvres malagasy ne s'arrête pas à Antananarivo et les résultats sont déjà concrets depuis 6 mois. Pour preuve, La Brigade anti-piratage(BAP) de Fianarantsoa et Antananarivo a arrêté l’un des gros poissons de falsificateurs de livres, le week-end dernier. Il a été arrêté  pour contrefaçon et copie (photocopie et fichier PDF ou image postée sur FB) de plusieurs  livres malagasy. Ce fraudeur sera traduit en justice après son arrestation. Une action qui a pu aboutir grâce à la BAP, les Editions Ratsimaholy, Lauréat membre de l’Association des Editeurs de Madagascar (AEDIM) et surtout le ministère de la Communication et de la Culture. En effet, l'AEDIM dispose déjà d’un organe qui surveille les fabricants et éditeurs de livres contrefaits sur les réseaux sociaux, raison pour laquelle ces faussaires ont été toute suite localisés par la BAP. De nombreux auteurs et auditeurs se plaignent de l'existence de ces fraudes causant de grandes pertes aux éditeurs des livres. Et ce, allant jusqu'à 60%. Ces fraudeurs vendent un livre au format PDF pour 2000 ariary sur les réseaux sociaux alors que le prix d'un livre publié par les éditeurs coûte vers les 20 000 à 30 000 ariary. Des prix que les éditeurs sont incapables de baisser en raison de la complexité à la tâche d'écriture du livre mais surtout du coût des matières premières. Ces acteurs de la littérature continuent de lancer un appel pour intensifier la poursuite de ces fraudeurs de livres par l'application du Code Pénal Art 425-428 et des Lois 94. -036.
Si.R

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff