Publié dans Culture

Musique - Dj Dina prêt pour la tournée à Madagascar

Publié le mercredi, 02 mars 2022

L’ambianceur est dans nos murs. Ca y est, l’un des patriarches du monde du DJ surnommé Dj Dina, qui réside en France, est arrivé dans la Grande île, le week-end dernier. Il est parmi nous pour la grande tournée qu’il a peaufinée depuis déjà quelques mois. Pour son entrée en scène, Dj Dina a choisi de visiter Mahajanga où il donnera deux rendez-vous inédits.

La première soirée se tiendra au Club 73 à l’avenue Mahabibo pour une ambiance génération 80, 90, et 2000. Par ailleurs, pour le samedi 5 mars, Dj Dina enflammera la piste du Club 73 avec ses sets Afrobeat, ragga, dancehall, kawitry et zouk. Pour la suite du programme, Dj Dina prendra possession du restaurant Oxygen à Antanimena pour satisfaire ses fans dans la ville des Mille. Ce sera sans aucun doute un retour tant attendu puisque son dernier concert au bercail remonte dans le milieu de l’année 2019. Cela fait donc trois ans qu’il n’est plus venu arroser la scène locale. Sur sa publication, de nombreux adulateurs du Dj attendent ce grand moment. Et même s’il n’est certainement pas étranger à ces énormes spectacles en direct lors de ses derniers prestations aux pays.

Exalté 

Les détails sont rares sur à quoi ressemblera sa production lorsqu’il enflammera la piste de la Capitale, mais étant donné la façon dont ses dernières tournées se sont déroulées, l’on peut s’attendre à un spectacle visuel avec éclairage compliqué et énergique qui n’a pas son pareil. Une grande retrouvaille entre lui et tous ceux qui aiment ses mixes et œuvres. A noter que c’était dans les années 90 que cet ambianceur a animé la piste de danse à travers ses mixages. En 2002, il est vice-Champion de Madagascar de DJing, puis fonde en 2004 l’école de DJ de Madagascar, le CDJ. D’une passion, il en a fait un métier. Il s’envole vers la France et ne se contente pas seulement d’animer des soirées, mais intègre une école de DJing pour en faire sa profession. A noter que le Dj donne des live sessions sur son compte pour ceux qui n’ont pas encore entendu ses œuvres. 

Sitraka Rakotobe

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff