Publié dans Culture

Musique rap - Oboy jouera finalement au Palais des Sports de Mahamasina

Publié le lundi, 09 mai 2022

De quoi faire réjouir les fans de la culture urbaine. Après la déferlante populaire et les lamentations de nombreux fans de ne pas avoir eu le sésame pour pouvoir assister au grand concert d'Oboy, les organisateurs du spectacle ont trouvé une solution pour les retardataires. Ainsi, le rappeur n'effectuera pas le show dans le théâtre de verdure d'Antsahamanitra pour le 21 mai prochain. Kintana Productions a donc décidé de changer de décor et de salle pour le grand jour. Ce sera dans la grande salle du Palais des Sports Mahamasina que le concert se tiendra. Une décision prise du fait que les places disponibles à Antsahamanitra se sont vendues comme des petits pains, 15 jours avant le jour J.

Quoi de plus normal, Mihaja Ramiarinarivo, plus connu sous le nom d'artiste Oboy, a été depuis longtemps attendu par ses fans. De plus, c'est l'enfant terrible du rap actuel qui fait parler de lui à l'Hexagone et il sera dans nos murs pour un concert unique. Alors que le rappeur n'a pas encore mis ses pieds dans son pays natal, il faut dire qu'en France, Oboy coche déjà toutes les cases du succès. Rappelons que le jeune artiste a réalisé un grand concert en affiche complet dans le stade de Zenith. Du haut de ses 25 ans, avec deux albums « Omega » et « No crari » et un EP intitulé « Mafana » à son actif, Oboy est déjà au sommet de sa gloire avec déjà trois Disques d'Or et deux Disques de Diamant. Autant de succès et autant de titres qui devraient assurer du beau spectacle. Bref, ce sera sans doute l'événement rap du mois, voire de l'année.

Rajout

Les organisateurs ont donc décidé de changer l'endroit du show afin de répondre aux appels de nombreux fans qui n'ont pas pu se procurer de billet d'entrée. Ainsi, d'autres tickets seront encore disponibles. Les organisateurs du spectacle ont rajouté 1 900 billets de plus, à savoir 1 500 billets « simple » à 15 000 ariary, 300 billets « Fan zone » à 30 000 ariary et enfin 100 billets « Premium » à 50 000 ariary. Selon toujours les informations données par Kintana Productions, le chanteur déposera ses valises dans la capitale le vendredi 20 mai prochain et quittera son pays natal le dimanche. En ce qui concerne le déroulement du grand spectacle qui se tiendra le samedi 21 mai, rien n'a changé. Comme convenu, le Dj Weeman show et d'autres artistes surprises locaux enflammeront la première partie vers 15h. Oboy, le plus attendu de tous, fera son apparition vers 17 h pour assurer la deuxième partie. Pour finir le spectacle en beauté, Oboy donnera par la suite un « After show » au Kudeta Anosy dans la même soirée. Bref, les ingrédients sont presque réunis pour un show spectaculaire. Il ne reste plus qu'à attendre l'arrivée du rappeur.

Sitraka Rakotobe

 

Fil infos

  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !
  • Blocage des routes - QMM passe en mode service minimum
  • Prix du carburant à la pompe - Les consommateurs s’attendent à un coup de massue

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Où en sommes-nous ?
    L’UE regrette ! Le RSF enfonce ! Le CSI déplore ! Certaine presse étrangère et certains activistes des réseaux sociaux accusent !Au fait, où en sommes-nous dans la bataille contre les grands maux qui minent et bloquent le réel démarrage vers l’essor et le développement du pays ? En est-on resté au stade des grands mots dans la lutte sans merci contre les grands maux à savoir la corruption, l’impunité, le non-respect de l’Etat de droit, de la liberté d’expression, de la démocratie ? Le tableau ne luit pas assez comme nous l’entendions. Les différents rapports d’Institution et d’organisme étranger ainsi que des Institutions en charge de la lutte contre toute forme de malversation et certaine Société civile du pays ne vont pas dans le sens de notre faveur sinon notre souhait. Ou bien, on se prend pour le mal aimé des autres et en revanche on dénonce ! Ou…

A bout portant

AutoDiff