Publié dans Culture

Exposition - « Escape » se découvre dans la galerie de l’IFM

Publié le vendredi, 13 mai 2022

Un voyage numérique qui risquera de ravir surtout les geeks de la ville des mille. Les expositions s’ensuivent mais ne se ressemblent pas à l’Institut français de Madagascar (IFM). Après l’exposition « Tomboka hasambarana » de Richianny Ratovo, les locaux de l’IFM accueillera à partir de ce lundi un autre évènement un peu plus particulier. Baptisée « Escape, voyage au cœur des cultures numériques », cette exposition élaborée par Eric Boulo et Antonin Fourneau est une proposition qui présente le tracé humain vers la voie cybernétique, mais qui met l'humain organique au sommet du système car le choix et la décision d'intégrer ou de rejeter la matrice lui appartiendront toujours au final.

« Escape » proposera une découverte pédagogique et ludique des cultures numériques, tout cela à travers une dizaine de créations mêlant œuvres d’art numérique, web documentaires, jeux vidéo, expériences en réalité augmentée. L’exposition invite à mieux comprendre les bouleversements causés par la révolution numérique et explore les grandes notions qui la composent. La manifestation se tiendra jusqu’au 4 juin prochain. Durant trois semaines, les deux artistes effectueront un partage, des échanges et débats autour de l'avenir de l'humain dans ce futur numérique. A cet effet, lycéens, public, étudiants et développeurs auront la parole pour défendre une opinion, ou tout simplement poser des questions dans le domaine numérique. L’assistance aura également le privilège de découvrir et d'apprécier les propositions d'œuvres numériques malagasy.

A noter qu’à cette occasion, l’IFM lancera officiellement « Giver », sa galerie virtuelle destinée au public qui viendra assister à cet événement. Pour le bon déroulement du programme, le vernissage de l’exposition se tiendra lundi prochain à partir de 18h. Le 18, 21, 25 et 28 mai aura lieu la présentation de « Cyberscape ». Le 21 mai à 10h 30, il y aura la projection du film « Belle » dans la salle obscure de l’IFM. S’ensuivra le 1er juin à 14h 30 « Dithephilo » ou le débat des ados. Enfin, le 2 juin à 19h aura lieu la projection du long-métrage intitulé « Matrix Resurrections ». Le public est sollicité à venir nombreux à cette manifestation puisque l’entrée à toutes ces activités sera gratuite en fonction des horaires d’ouverture de l’IFM.

Sitraka Rakotobe

 

Fil infos

  • Coopération - Des émissaires de la JICA à Ambohitsorohitra
  • Révélation au procès de Mbola Rajaonah - L’Etat spolié de 125 milliards d’ariary
  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Le jeune prodige !
    Phénomène Oboy ! Quart de siècle tapant, Oboy séduit mieux encore et enivre les jeunes. A travers ses textes et de par son style, Oboy est unique en son genre. Succès phénoménal en France et sur le plan international, le jeune prodige force l’admiration mais également suscite la jalousie ! En effet, Oboy fait des jaloux même dans son propre pays, Madagasikara. Son tout récent passage à Tanà explose l’enthousiasme et déchaine les fantasmes dans tous ses états. Oboy a fait vibrer le mythique Palais des sports et de la culture de Mahamasina.D’un parcours atypique, le jeune prodige gravite et entre, sans coup férir, dans la cour des grands. Né le 6 janvier 1997 à Madagasikara, Mihaja Ramiarinarivo de son nom d’Etat civil, Oboy grandit à Val-de-Marne, plus précisément à Villeneuve-Saint-Georges. Il se lance dans le rap, cette danse urbaine moderne en 2015, à l’âge de 18 ans. Très vite,…

A bout portant

AutoDiff