Publié dans Culture

Star Tour Tana - 5 jours de fêtes gratuites à Antsonjombe

Publié le lundi, 20 juin 2022

Star Tour revient dans la Capitale. La ville des Mille prête à festoyer. Après avoir fait le tour de la Grande île tel que la Ville d’Eaux, la Cité des fleurs ainsi que la ville portuaire durant ces 10 dernières années, l’événement phare Star Tour revient enfin pour une grande ambiance de fête. Ainsi, Star Tour s’invitera Antananarivo pour le plus grand plaisir des fêtards, avec cinq jours de festivités non-stop. Le rendez-vous est donné à partir de ce jour et ne se terminera que le 25 juin au Coliseum Antsonjombe aux riverains de 14 h à 23 h.

Et comme à l’accoutumée, pour que tout le monde puisse en profiter, Star Tour reste gratuit. Cinq jours de fêtes où douze artistes de renom vont se succéder sur scène afin de faire vibrer les deux scènes aménagées sur le site. Citons entre autres Minah Bolimakoa, Wada &Yoongs, Tence Mena, Samoela, Stéphanie, Johane, Princio, Sayda et bien d’autres artistes. Andry Barhone et Teg vont, quant à eux, garantir l’animation podium tous les jours. Des stands de kermesse seront mis en place pour amuser petits et grands avec des lots à la clé. A noter que toutes les boissons Star seront disponibles sur les points de consommation. Pour les adeptes du format pression, un espace leur sera dédié avec des animations karaoké et celles des DJ avec Cyemci et Three T. Côté sécurité, pour le bon déroulement du grand spectacle, un dispositif spécifique de fouille, de détecteur de métaux sera mis en œuvre avec les éléments des Forces de l’ordre et les agents de sécurité civile pour assurer la sécurité du site pendant ces cinq jours de festivités. Des postes sont également disponibles pour les soins de premiers secours en cas de besoin. A la veille de la Fête nationale, Star Tour Tana promet de partager avec la population d’Antananarivo un évènement culturel et musical unique, à vivre en convivialité en famille et entre amis. Dès aujourd’hui, direction au Coliseum d’Antsonjombe pour profiter à cette grande fête gratuite.

Sitraka Rakotobe

 

Fil infos

  • Accident de minibus à Marovoalavo - Dix personnes décédées
  • Président Andry Rajoelina - « Madagascar n’est pas un pays en crise »
  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • 10 août, une aubaine… 
    Le pays rendra hommage aux victimes de la tuerie de Mandrimena (Andoharanofotsy) demain. En effet, le 10 août 1991, des dizaines voire des centaines, certains avancent même des milliers de concitoyens, ont été abattus de sang-froid par des éléments de la Garde présidentielle, à l’époque de l’Amiral Didier Ratsiraka, sur le terrain vague de Mandrimena, entre Andoharanofotsy et Iavoloha.Les dirigeants de la lutte populaire issus du « Hery velona Rasalama » conduits par feus Zafy Albert et Andriamanjato Richard décidèrent sur la place du 13 Mai, ce 10 août 1991, d’aller avec des milliers de manifestants rejoindre le Palais d’Iavoloha pour entamer une concertation directe avec le maitre des lieux à savoir Didier Ratsiraka, Président de la République démocratique, et ce afin de dénouer la crise qui a trop duré dans le cadre d’un dialogue direct. Seulement, l’affaire a mal tourné. Les éléments d’élite de la GRP, survolant par hélico,…

A bout portant

AutoDiff