Publié dans Culture

Agenda du week-end

Publié le jeudi, 08 décembre 2022

Vendredi 9 décembre
Manaly
Cela faisait un long moment que ce chanteur a donné un concert dans une salle de cabaret de la Capitale. Ce soir, Manaly et ses musiciens au grand complet vont signer leur retour. Le tube « Izay mitsikoro mokotse », ayant marqué le paysage musical de la scène locale, se retentira au grand plaisir du public. Après une petite éclipse du système de matraquage télévisuel et radiophonique, Manaly revient sur les planches. Ce soir, il enflammera à nouveau la scène du Glacier Analakely à partir de 20h, en proposant un répertoire qui va faire danser les fêtards jusqu’au bout de la nuit.
Joyce Mena Makoa
Cette artiste tamatavienne se démarque par son côté provocateur et son style de musique à l’américaine. Ces éléments lui ont permis de s’imposer dans un milieu presque exclusivement masculin. Depuis le concert « Makua Tour » qui s’est tenu au Palais des Sports, elle est aujourd’hui très active. La jeune chanteuse a récemment sorti un album qui témoigne de son envie de se faire connaître et d’aller plus loin dans le milieu du showbiz. Toujours dans cette optique, Joyce Mena Makoa multiplie les rencontres avec les noctambules et sera à l’affiche de l’Ibiza Club Antaninarenina, ce soir à partir de 21h.
Iraimbilanja
Un groupe de rock infatigable. Ces papis du rock malagasy ne lâchent pas prise. Après quelques mois de pause, le groupe remet à nouveau le couvert dans un vendredi qui s’annonce très chaleureuse. Pour cette énième soirée, Niry et sa bande promettent encore des retrouvailles exceptionnelles pour célébrer leurs années de musique électrisante. Rendez-vous est ainsi donné ce soir à partir de 19h au Plaza, Ampefiloha. Une bonne occasion pour revivre en « live » les tubes à base de rock et slow qui ont marqué l'épopée d'Iraimbilanja depuis ces quelques décennies. Citons entre autres, « Mosoara », « Tanin-dolo », « Alitara », « Tsindry mandry »,...
Festival « Zaza Rap Taiza »
Ce grand festival pour les adeptes de la musique rap bat son plein. La manifestation a démarré en grande pompe depuis mercredi avec diverses animations et des spectacles autour de la culture hip-hop. Hier, entre autres, le rappeur Sir Samuel du groupe Saian Supa Crew et Bolo qui ont enflammé le Palais des Sports à Mahamasina. Après les événements qui se tiennent à Mahamasina, le show se poursuivra avec un « After live » qui aura lieu ce soir à partir de 21h au Radisson Blu Hotel, Ambodivona. A l’animation, deux Dj de renom - à savoir Melo J et Krazy Ice. Cerise sur le gâteau, les rappeurs Youssoupha, Grodash et Busta Flex seront sur les lieux pour rencontrer les fans malagasy. A noter que le festival « Zaza Rap Taiza » ne prendra fin que demain où de nombreux rappeurs locaux et étrangers monteront sur scène pour satisfaire les amateurs de rap.
Samedi 10 décembre
Eddy Lejao & Olette
Eddy Lejao, ce chanteur originaire de Toamasina, s’est fait rare ces derniers temps dans les salles de spectacle de la Capitale. L’auteur-compositeur de « He reneso » -  de son vrai titre « Jalim-pitia » - enflammera les noctambules du quartier d’Ambohipo et ses environs pour ce grand retour sur la scène tananarivienne. Il investira les locaux du roi du « Salegy », à savoir Jao’s Pub demain à partir de 20h pour remettre au goût du jour ses anciens tubes phares, à l’instar de « Tsikim-pahoriana »,« Tsy nampoiziko » ou encore « Andefomandry ». Pour cette soirée, le chanteur partagera la scène avec Olette, une nouvelle étoile de la musique tropicale.
Lalatiana & Rija Ramanantoanina
Une dernière prestation pour cette année 2022. Le grand concert du duo Rija Ramanantoanina et Lalatiana, baptisé « Misy antony » restera à jamais gravé dans l’histoire de la musique malagasy. Lors de ce spectacle à guichet fermé, le public était venu en masse pour admirer sur scène ces deux icônes qui ne s’affichent ensemble que très rarement. Afin de répondre aux appels de ses fans qui n’ont pas pu assister à ce show, le duo a accepté faire un autre concert. Rendez-vous est donné demain au Tanàna Zoari sis à Ilafy à partir de 14h 30. Rappelons que cette salle de banquet peut accueillir 400 spectateurs. Avec un concert qui se déroulera dans un cadre tel que le « Tanàna Zoari », une chose est sûre : tous ceux qui seront présents profiteront de cette occasion pour admirer le paysage et demander leurs morceaux favoris tels que « Fitiavana mamiratra », « Antson’ny manina », « Taratasy ho anao », « Nofy »,…
Dimanche 11 décembre
Babai Lugu
Cela fait cinq ans que les fans ne les ont plus vus sur la scène de la Grande île. Sur les réseaux sociaux, le public les attendait et avait hâte de les revoir. Cette fois-ci, le rêve se concrétise : ils donneront un concert ce dimanche 11 décembre à partir de 15h au CCESCA Antanimena. Si au début, le groupe était connu sous l’appellation d’Alalà, désormais il s’est fait un nouveau nom, à savoir « Babai Lugu ». Il s’agit d’un nom de scène adopté récemment par son leader Mandratohery « Goul » Andriamihanta. Intitulé « Miray Marotady », ce concert-événement sera une occasion de faire des retrouvailles dans un voyage musical hors du temps avec les fans, mais également de montrer que le groupe n’a pas l’intention de lâcher prise. Pour cet unique rendez-vous de l’année, quelques artistes invités partageront la scène avec le quartet, à savoir Marco Klarck, Jenny Raharivola, « The Family » et Fifih. Pour les fans et curieux de voir ce groupe en œuvre, les tickets d’entrée sont disponibles sur la plateforme de billetterie « Ticketplace », ainsi que dans les boutiques Mass’in de la Capitale.
Sitraka Rakotobe

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff