Publié dans Culture

Agenda du week-end

Publié le jeudi, 14 mars 2024
Agenda du week-end Photos : fournies

Vendredi 15 mars
Nate Tex
Voici déjà près de 10 ans déjà qu’il enivre de sa voix de velours la scène musicale, mais aussi les mélomanes de tous horizons qui s’abreuvent de ses ballades romantiques. Un chanteur talentueux, mais également un artiste accompli et sûr de lui. Dégourdi et fort d’un dynamisme propre à cette génération de jeunes artistes dont il fait partie, il s’est très vite imposé comme un véritable showman. Après quelques mois de disette, Nate Tex annonce son retour sur scène. Il entamera un concert au Piment Café de Behoririka ce soir à partir de 20h 30. Le jeune homme nous revient pour un concert mélodieux. Soyez au rendez-vous, car avec Nate Tex, on s’attend toujours à beaucoup de surprises.
Lion Hill
La star actuelle de la musique urbaine, Lion Hill, est attendue dans l’antre du restaurant Les Cygnes, Ivato, ce soir à partir de 21h. Une soirée qui promet des étincelles puisque le chanteur est une star adulée par les amateurs de RnB et Afro Music. Le jeune chanteur tient désormais une place dans le showbiz de l’industrie musicale de la Grande Ile. Cette réjouissance risque de se prolonger jusqu’au petit matin. Des tubes comme « Ampy anahy », « Hikeo » ou encore son nouveau tube « Tsy kinia »,… seront sûrement entonnés en chœur par le public. Il est temps de retrouver de la bonne vibration en admirant de jolies nanas qui se tortillent comme de belles déesses.
Jior Shy
Ça va chauffer aux alentours du quartier populaire de 67 Ha. Ce soir, l’actuel jeune prodige Jior Shy boostera la soirée des fêtards et des jeunes filles noctambules ayant l’habitude de fréquenter ce cabaret. Ça va swinguer avec les morceaux tels que « Mon chocolat », « Menimeny jiaby aminao », « Tsy aferanao »,… Monsieur « variété » est dans la place. Aussi, ce vendredi s’annonce déjà joli en compagnie de Jior Shy au grand complet, synonyme d’une ambiance survoltée. Rendez-vous au Bonara Be 67 Ha, ce soir à 21h.
Eusebia
Elle est tombée dans la marmite de la musique dès sa naissance. En grandissant, la voie lui semblait donc déjà toute tracée. Eusebia a suivi les traces de son père. Elle a créé son propre groupe depuis un certain temps et se range déjà dans la grande famille des artistes. Pour son premier concert de l’année, elle nous revient aujourd’hui en concoctant une soirée explosive. Le show aura lieu à partir de 21h dans l’antre du Jao’s Pub, Ambohipo. Le groupe sera au grand complet. Ce sera sans nul doute une soirée torride dans ambiance chaleureuse. Cerise sur le gâteau, la chanteuse a invité son père, Jaojoby - le roi du « salegy » - pour partager la scène avec elle.
Lico Kininike
« Aza miady anjaran’olo ». Tel est le titre de ce cabaret dancing animé par le digne héritier de la regrettée Rasoa Kininike, disparue en septembre 2014 dans un accident de la circulation à Antsalova. Affichant un parcours sans faute, Lice Kininike n’a pas attendu longtemps pour emboîter le pas à sa mère. Doté d’un style varié, il a rapidement agrandi la liste des grandes vedettes locales. Efficace en danse et débrouillard au micro, ce jeune artiste affiche déjà une carrière qui le propulse vers le haut. Ce soir, avec lui à l’animation, les noctambules de la capitale, surtout ceux résidant aux alentours du centre-ville, seront bien servis. Ce soir, direction Le Glacier, Analakely. Le spectacle débutera à 21h.

Samedi 16 mars
Joyce Mena Makua
Elle se démarque par son côté provocateur et son style de musique à l’américaine qui lui ont permis de s’imposer dans un milieu presque exclusivement masculin. Joyce Mena Makua était absente de la scène tananarivienne depuis un long moment. Cependant, la jeune artiste reste encore très active et détient toujours cette grande envie de se faire connaître et d’aller loin. Toujours dans cette optique, elle multiplie donc les rencontres avec les noctambules et sera à l’affiche du Chez Papa Isoraka, demain soir à partir 22h.

Dimanche 17 mars
Mahaleo
Ces deux artistes ont connu une carrière artistique prospère et ont déjà atteint un âge vénérable où ils pourraient choisir d’arrêter de travailler. Ils souhaitent pourtant continuer à créer. Après plus d’un demi-siècle de service musical, les deux derniers membres de Mahaleo, à savoir Dama et Bekoto poursuivent leur chemin en montant sur scène avec la fameuse formule « Revy Mahaleo » afin de réunir tous les fans dans un même endroit. Au plus grand plaisir de ses inconditionnels, Mahaleo revient à Antsahamanitra. Il retrouvera son public ce dimanche à partir de 15h. Et l’on ne change pas une équipe qui gagne. De ce fait, comme à l’accoutumée, les fils des membres du groupe, notamment Andrianaivo Tahina (fils de Charles), Maharo (celui de Dama), Popol (fils de Bekoto), Rado (celui de Fafah) et Benaivo (fils de Nônô) accompagneront les deux survivants du groupe.
Si.R

Fil infos

  • Aéroport d’Ivato - Descente du Président Andry Rajoelina
  • Développement - Une mission spéciale de la Banque mondiale à Madagascar
  • Tentative de vol à l'aéroport international d'Ivato - La douane désavoue Jackson Jaojoby
  • Actu-brèves
  • Candidats à la Mairie - Le sort de la Capitale reste dans le flou
  • ACTU-BREVES
  • Nouveau Gouvernement - Les lobbyings agitent en coulisses
  • Eradication de la poliomyélite - Fy, jeune influenceuse et défenseuse des jeunes pour la vaccination
  • Nouveau Gouvernement - Après Paris, Bissau et Luanda ?
  • ACTU-BREVES
Pub droite 1

Editorial

  • Rendez-vous planétaire !
    Le gotha monde du sport à l’échelle planétaire se retrouve à Paris du 26 juillet au 11 août 2024. La capitale française, l’épicentre des rencontres sportives de haut niveau, accueille pour la troisième fois les Jeux olympiques d’été après 1900 et 1924. La France toute entière et les délégations s’impatientent d’assister à de grandes compétitions.Les Jeux olympiques s’organisaient pour la première fois en l’an 776 avant JC à Olympie, en Grèce. Il s’agissait au tout début d’une manifestation à caractère sportif et religieux.

A bout portant

AutoDiff