Publié dans Culture

Fêtes pascales  - La chorale Orimbato entame son fameux concert

Publié le lundi, 25 mars 2024

Le week-end pascal approche à grand pas. Comme d’habitude, le temple FJKM Tranovato Ambatonankanga marquera cette fête chrétienne avec un concert de louange intitulé « Vie et paix ». Le rendez-vous se tiendra ce dimanche à partir de 15h 30 dans cette église protestante Tranovato Ambatonakanga avec une libre participation du public. Il s’agira d’un spectacle exceptionnel qui aura pour mission de transporter le public en cette célébration de la fête de Pâques. Aussi, ce moment va démontrer l’authenticité d’Orimbato dans le domaine des chants de chorale. 

Selon les informations, la représentation se divisera en deux parties. La première consiste à l’interprétation des titres en malagasy déjà connus ou à découvrir. La chorale fera revivre les chants tels que « Ny Holatrao » (Ndriana Ralambomiadana), Hangina aho (Aimé Raoeliarijaona), Tsarovy aho (Fahatokiana Razafimamonjy),... dans leur beauté et leur expressivité originelle, tout cela afin que le public puisse assister à un concert empli d’art et de spiritualité. Les poèmes de Nirina Randriamamonjy vont agrémenter cette partie en version malagasy. 

Par contre, la seconde partie verra l’intervention du Comité de l’« English Worship Service », issu de l’Eglise FJKM pour la présentation du concert qui sera en langue de Shakespeare dans son intégralité. Au programme : hymne et chants de chorale sur la manière dont Jésus-Christ a sauvé l’humanité de l’emprise de la mort et afin que quiconque qui croit en lui ait la vie éternelle. Stella Carol Ratefinanahary de l’EWS va assurer l’animation pour cette partie. Des compositions anglaises et américaines vont être entonnées. Citons entre autres « The way that he loves » (Elmo Mercer), « To God be the glory » (Crosby & Doane),... qui parlent de la souffrance, de la mort et de la résurrection de Jésus-Christ. Des œuvres qui incitent à recevoir le « Salut » vont compléter cette partie en anglais, comme « In Chirstalone » (Keith Getty) ou encore « He is the light »,... 

Tout ce programme sera une manière authentique pour la chorale Orimbato de témoigner l’unité dans la diversité de la confession chrétienne. Ainsi, ce concert pascal vise à rassembler tout le monde. « C’est un événement à laquelle l’Orimbato tient à convier tout le monde afin de louer ensemble le Seigneur pour sa puissance rédemptrice. Toutefois, on sollicite la libre participation du public. Et un petit souvenir sera gracieusement offert à toute l’audience pour lui souhaiter une joyeuse fête de Pâques », annoncent les organisateurs. Depuis toujours, la chorale Orimbato prêche les paroles de l’Evangile par le chant. D’ailleurs, c’est son activité principale et elle se démarque des autres formations par sa contribution active dans la préservation des patrimoines musicaux malagasy, compatibles à la foi chrétienne. A noter que le fil conducteur des festivités est tiré de Jean 3:16 : « Afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle... ». 

 

Si.R

Fil infos

  • Mission du FMI à Madagascar - Deux appuis financiers importants sur la table des négociations
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Enseignement supérieur - L'université de Fenoarivo -Atsinanana officiellement inaugurée 
  • Administration - Le Président veut des collaborateurs loyaux et efficaces
  • Actu-brèves
  • JIRAMA - Le manager de redressement bientôt dans le ring
  • Lutte contre la corruption à Madagascar - Le CSI pointe du doigt les blocages institutionnels
  • Conseil des ministres décentralisé - Focus sur Toamasina
  • Législatives - 470 prétendants à l’assaut des 163 sièges au Parlement

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Recadrage présidentiel
    Au terme d’un Conseil des ministres, délocalisé à Toamasina, la capitale de la Région d’Atsinanana, le Chef de l’Etat Rajoelina Andry et la délégation qu’il conduit, des membres du Gouvernement, se sont enquis de l’état actuel de la situation de l’avancement des travaux s’inscrivant dans le cadre des projets présidentiels dans le Grand Port et aussi de la Région d’Analanjirofo.A Toamasina, le Président Rajoelina et sa suite dont entre autres le Premier ministre, Ntsay Christian, la ministre de la Justice Landy Mbolatiana Randriamanantsoa, le ministre des Travaux publics, le colonel Ndriamihaja Livah Andrianatrehina, le Secrétaire d’Etat en charge des Nouvelles villes Gérard Andriamanohisoa et bien d’autres, ont constaté de visu l’état de la réalisation des travaux. Le chantier MIAMI, un projet présidentiel phare dans le Grand Port de l’Est, continue son bonhomme de chemin. En dépit des retards dus aux crises sanitaires de 2020- 2022 et surtout à cause de…

A bout portant

AutoDiff