Publié dans Economie

Plan multisectoriel d’urgence - Le secteur privé en conclave !

Publié le jeudi, 18 juin 2020

« Nous sommes encore en réunion ». Telle est la réponse fournie par le président d’un groupement du secteur privé, hier, contacté au téléphone. Il n’a en effet pas souhaité émettre de réactions ou d’opinions suite à la rencontre des membres du secteur privé avec le Président de la République et les membres du Gouvernement, concernant le plan multisectoriel d’urgence. Il a préféré réserver son avis. Et il n’est pas le seul. Les présidents des groupements se sont abstenus d’exprimer leurs avis sur ladite réunion. Ils ne s’exprimeront alors qu’aujourd’hui lors d’une conférence de presse organisée pour l’occasion. Avant de réagir, ils ont choisi de se conforter entre eux pour établir les points marquants et autres, autant les négatifs et les positifs concernant cette rencontre avec l’Exécutif.

 

Le seul à s’être exprimé sur le sujet est Rivo Rakontondrasanjy. Il a en effet publié sur sa page sur les réseaux sociaux ses ressentis après la discussion avec le Président et les membres du Gouvernement. Toutefois, il a tenu à préciser qu’il ne s’exprime pas en tant que président de l’Alliance pour l’industrialisation de Madagascar ou encore en tant que vice-président de FIVMPAMA (Fivondronan’ny Mpandraharaha Malagasy) mais en tant que directeur d’une entreprise productrice d’éthanol combustible.  

« Sur le principe, l’initiative du Président de la République est louable, même si le timing ne convenait pas du tout. Il aurait été plus intéressant de discuter pour finaliser la LFR 2020, et le plan multisectoriel d’urgence, et non pour sa présentation. En ce qui concerne les idées et les propositions, c’était le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche qui m’a le plus convaincu, (…) notamment sur l’utilisation des terrains domaniaux. Ensuite, c’était le Gouverneur de la Banky Foiben’i Madagasikara, qui était le plus en phase avec le contexte et l’esprit de la relance dans ses propos et ses propositions, surtout avec la mise à disposition de la ligne de crédit de l’équivalent de 40 millions USD, et du taux de base de 4,97%. Reste à savoir si les banques commerciales et les institutions de microfinance vont jouer le jeu », a soutenu ce chef d’entreprise.

Toutefois, il a tenu à préciser que « ce n’est pas un report des paiements des obligations fiscales dont certains secteurs d’activité ont besoin, mais une annulation purement et simplement », concernant les mesures fiscales mises en place par les autorités. Un avis, qui d’après lui, est partagé par la grande majorité de ses pairs. Mais cela restera encore à vérifier durant la conférence de presse de cet après-midi avec tous les représentants de tous les groupements du secteur privé.

Rova Randria

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff