Publié dans Economie

Produits miniers - Un nouveau laboratoire de transformation

Publié le dimanche, 05 juillet 2020


Limiter la vente des produits miniers à l’état brut . Le Gouvernement s’oriente de plus en plus vers la transformation des pierres précieuses avant sa commercialisation. Une vision fixée dans le cadre du développement du secteur extractif à Madagascar. Pour atteindre cet objectif, le ministre des Mines et des Ressources stratégiques, Fidiniavo Ravokatra a inauguré un nouveau bâtiment du laboratoire de gemmologie et de lapidairerie, au campus d'Ambohitsaina vendredi dernier, au sein de l'institut des mines, de la géologie et du pétrole. La cérémonie a également vu la présence du président du conseil d'administration, du président de l'université d'Antananarivo et du directeur de l'institut des mines, de géologie et du pétrole. Outre la formation de ceux qui sont intéressés par la filière gemme et lapidairerie, ce laboratoire peut aussi accomplir une prestation de service. Lors de son allocution, le ministre de tutelle a évoqué le projet de création d'un atelier communautaire de lapidairerie à Antsirabe dans le cadre de la loi de Finances rectificative 2020. Cette initiative permettra de professionnaliser les artisans et exploitants locaux dans le taillage et la transformation des pierres précieuses et pierres fines.En effet, cette transformation permet de valoriser et augmenter leur valeur commerciale. Le ministre a également félicité l'effort de tout un chacun pour la volonté d’encourager et soutenir les recherches appliquées à travers la mise en place de cette nouvelle infrastructure. D’autant plus qu’à part une partie des matériels de lapidairerie fournis par l’ambassade de Thaïlande, les travaux de construction et d’équipement de ce nouveau laboratoire sont le fruit des ressources propres internes de l’institut des mines, de géologie et du pétrole.
Recueillis par Solange Heriniaina

Fil infos

  • Vols de rapatriement - «Les autorisations se négocient entre les Etats », dixit l’aviation civile de Madagascar
  • Factures JIRAMA mars-août - Le paiement reporté en 2021
  • Assassinat de Danil Radjan - Qui est le quatrième meurtrier ?
  • Pour les pays touchés par la pandémie de Covid-19 - Andry Rajoelina propose l’effacement de la dette
  • Code de la communication médiatisée - La boucle est bouclée
  • Flambée des cas de Covid-19 en Europe - Crainte sur la réouverture du ciel malagasy !
  • Maire d’Antananarivo - Le grand « moral » de Naina Andriantsitohaina
  • Sénatoriales - De quoi a peur le Groupe du Panorama ?
  • Affaire Raoul Arizaka Rabekoto - L'INSCAE réagit et précise
  • Tovonanahary Rabetsitonta sur la pandémie - « Les mesures préconisées par l'Etat malagasy ont été efficaces »

Editorial

  • Tache d’huile !
    Une brèche suffit pour que le fût d’huile déverse au compte-gouttes ou à gogo son contenu. L’huile, à la différence des autres liquides, a une propriété unique de se répandre tout naturellement couvrant le périmètre autour duquel elle est déversée. La tache envahit le pourtour. Le Chef de l’Etat accède à la demande de la population du Sud-est de considérer la scission de la Région de Vatovavy - Fitovinany en deux. Le débat autour de la question vient d’avoir lieu. Des notables de la Région, des chefs coutumiers, des élus et d’autres sensibilités se sont réunis autour d’une table sous la direction du Président pour en débattre. Hormis l’épineuse question de la répartition des six Districts à chacune des deux nouvelles Régions qui, en fait, crée des vagues, la démarche fait école.

A bout portant

AutoDiff