Publié dans Economie

Microcebus Johani - Une nouvelle espèce endémique de lémurien découverte à Madagascar

Publié le mardi, 28 juillet 2020

La 113ème espèce de lémurien de la Grande île. Après une dizaine d'années de dur labeur mais aussi de recherches, un groupe de scientifiques a découvert une nouvelle espèce de lémurien, le Microcebus Johani, qui se ne trouve aujourd'hui qu'à Madagascar. Fruit de la collaboration de plus de 27 scientifiques nationaux et internationaux, elle fait ainsi partie de la famille des Microcèbes, d'où le « Microcebus ». « Et en l'honneur de l'abnégation du Professeur Jonah Ratsimbazafy pour son courage et sa dévotion quant à la protection des lémuriens, à l'unanimité, les chercheurs ont décidé de faire porter son nom à cette nouvelle espèce de Microcèbe » a déclaré le Groupe d'étude et de Recherche sur les primates de Madagascar (GERP) sur son réseau social. Ainsi, anatomiquement, le Microcebus Johani fait partie des plus petits lémuriens au monde.

 

Il faut noter que depuis 2010, les scientifiques ont remarqué qu'il devait y avoir davantage d'espèces de microcèbes dans le pays. Ainsi, ils ont effectué des tests à partir d'échantillons de tissus pour déterminer leur ADN maternel mais aussi leur ADN nucléaire.

A l'issue de ces tests, deux nouvelles espèces ont déjà été découvertes vers 2013 par des chercheurs germano-malagasy à savoir le Microcebus Tanosi et le Microcebus Marohita. Aujourd'hui, le Microcebus Johani vient alors s'ajouter à la famille des Microcèbes. Dans tous les cas, à vue d'œil, chaque espèce a presque la même apparence. Mais les détails spécifiques de cette nouvelle espèce n'ont pas encore été dévoilés par les chercheurs.  

Cette nouvelle espèce montre que le pays regorge d'innombrables richesses, autant en matière de faune que de flore, encore ensevelies qui ne demandent qu'à être découvertes. Toutefois, pour ce faire, il est aussi essentiel de préserver leur habitat naturel, notamment les forêts. Madagascar ne possède en effet actuellement que seulement 10% de ses forêts originelles. Dernièrement, l'Union internationale de la conservation de la nature (UICN) a effectué une mise à jour de sa liste rouge. Et la disparition du tiers des espèces de lémuriens du pays est imminente. Le Microcèbe de Berthe, de la même famille que cette nouvelle espèce, est même en danger critique d'extinction. Cette nouvelle découverte est une grande nouvelle pour le pays, mais aussi pour le monde entier. Il faut donc en prendre bien soin pour que les générations futures puissent également en profiter.

Rova Randria

Fil infos

  • Coopération - Des émissaires de la JICA à Ambohitsorohitra
  • Révélation au procès de Mbola Rajaonah - L’Etat spolié de 125 milliards d’ariary
  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Le jeune prodige !
    Phénomène Oboy ! Quart de siècle tapant, Oboy séduit mieux encore et enivre les jeunes. A travers ses textes et de par son style, Oboy est unique en son genre. Succès phénoménal en France et sur le plan international, le jeune prodige force l’admiration mais également suscite la jalousie ! En effet, Oboy fait des jaloux même dans son propre pays, Madagasikara. Son tout récent passage à Tanà explose l’enthousiasme et déchaine les fantasmes dans tous ses états. Oboy a fait vibrer le mythique Palais des sports et de la culture de Mahamasina.D’un parcours atypique, le jeune prodige gravite et entre, sans coup férir, dans la cour des grands. Né le 6 janvier 1997 à Madagasikara, Mihaja Ramiarinarivo de son nom d’Etat civil, Oboy grandit à Val-de-Marne, plus précisément à Villeneuve-Saint-Georges. Il se lance dans le rap, cette danse urbaine moderne en 2015, à l’âge de 18 ans. Très vite,…

A bout portant

AutoDiff