Publié dans Economie

Redressement économique à Madagascar - Les grandes enseignes viennent en aide aux PME

Publié le mardi, 17 novembre 2020


Solidarité en temps de crise. Aucun secteur d’activités n’a été épargné par la crise économique causée par la pandémie de coronavirus. Aujourd’hui, les opérateurs tentent tant bien que mal de se redresser et de retrouver un semblant d’équilibre. Toutefois, cette reprise des activités n’est pas évidente pour tous, plus particulièrement les PME (Petites et Moyennes Entreprises), même avec les dispositions mises en place par l’Etat comme le crédit Miarina by Fihariana. De grandes enseignes ont ainsi décidé d’appuyer les solutions déjà proposées pour avoir le plus d’impacts. Dans ce sens, la STAR, par le biais de sa marque THB, organise alors un mouvement sur les réseaux sociaux: #Ndaohifanohana. Ce mouvement vise à soutenir les PME, les opérateurs et les marques locales, en faisant participer les consommateurs. « Nous invitons tous nos abonnés à mentionner en commentaires tous les PME dont le produit ou le service leur a le plus satisfait. Cette mention s’accompagnera notamment du nom de l’entreprise, de son secteur d’activités et de son adresse. Mais surtout, chacun devra argumenter sur le pourquoi de sa satisfaction : qualité de service, prix abordable, etc.» a publié la marque THB, la semaine dernière, sur sa page Facebook. Avec ce mouvement, ce sont donc les clients qui feront la promotion des entreprises. Un concept tout à fait innovant! Qui connaît le mieux le produit que ceux qui l’utilisent ou l’ont déjà utilisé. « Cependant, il faut noter que chaque abonné n’aura le droit de mentionner que trois entreprises seulement », précisent les responsables.
Le mouvement prendra alors fin vendredi, à midi. La marque sélectionnera ensuite quatre entreprises les plus mentionnées par les consommateurs. Ces quatre entreprises s’opposeront durant la phase finale, avec à la clé dix millions d’ariary d’appuis matériels. En tout cas, cette publication a généré un tollé de réactions auprès des internautes. En seulement deux jours, la publication enregistre déjà plus de 4 500 commentaires. Pourtant en temps normal, les commentaires ne dépassent pas le nombre de 1 000.
Visibilité
Outre la partie compétition, #Ndaohifanohana offre également une grande visibilité aux entreprises mentionnées. Dans les réseaux sociaux, il existe en effet, des abonnés passifs. Ils ne font aucun commentaire et ne participent à aucun mouvement. Ils ne sont là qu’en tant que spectateurs. En lisant les commentaires, ils pourraient donc trouver des produits qui les intéressent. De plus, avec l’évolution technologique, il a été remarqué que les produits recommandés sur les réseaux sociaux attirent plus de clients que ceux proposés dans les publicités traditionnelles.
Rova Randria

Fil infos

  • Campagne de reboisement 2021 - 75 000 hectares à couvrir d’arbres !
  • Chambre haute du Parlement - Razafimahefa Herimanana, élu président du Sénat
  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De la matière grise !
    Madagasikara se trouve à la croisée des chemins pour le recrutement de certains postes-clés et hautement stratégiques. D’emblée, une cynique mais légitime question intervient : « le pays dispose-t-il suffisamment de matière grise pour satisfaire ses besoins ? ». La Compagnie nationale malagasy de transport aérien « Air Madagascar » recrute son directeur général (DG). Elle est à la recherche depuis une semaine d’un oiseau rare. Depuis le départ volontaire du DG Besoa Razafimaharo en décembre 2019, Air Mad n’a plus de DG titulaire. La Direction générale a été assurée par une intérimaire, en la personne de Hanitra Rasetarinera, et ce depuis le 15 janvier 2020. Elle n’est autre que le directeur général adjoint, chargé de la finance. Evidemment, la mission que le Conseil d’administration entend confier à l’oiseau rare (le DG) consiste à relever la Compagnie. En effet, le divorce forcé avec la Compagnie réunionnaise Air Austral portait un…

A bout portant

AutoDiff