Publié dans Economie

1ère édition de la foire 4M - Démarrage timide mais prometteur

Publié le dimanche, 20 décembre 2020

Clap de fin pour la toute première édition de la Foire 4M-Madagasikara Mijoro, Miray hina, Mifaly. Au cours de ces quatre derniers jours, les exposants, les opérateurs et les producteurs issus de divers secteurs d’activité ont pu valoriser le savoir-faire et les produits « Vita Malagasy ». En effet, ils ont encore du chemin à faire pour dissuader les citoyens malagasy à consommer local. Cet événement est une étape dans ce long et pierreux périple, surtout que le développement de l’industrie malagasy dépendra de la consommation. Ce moment de partage et d’échanges a ainsi été bénéfique autant pour les exposants que pour les visiteurs.   

 

La foire 4M vient ainsi clôturer l’année pour l’agence Première Ligne. Même si cette première édition n’a pas vraiment suscité l’engouement espéré, les organisateurs terminent quand même sur une note positive, plus particulièrement après l’année chaotique que le monde de l’événementiel a dû subir, à cause de la pandémie de coronavirus. L’événement a certes démarré timidement, mais il reste quand même prometteur, notamment pour plusieurs filières telles que la pharmacopée malagasy et les huiles essentielles, les produits cosmétiques ou encore l’industrie nationale du cinéma.

A son niveau, chaque secteur a pu promouvoir ses activités à travers des échanges professionnels avec des opérateurs étrangers, notamment avec le « Digital Business Network » où trois industries pharmaceutiques ont pu vanter les mérites de leurs produits, mais aussi des échanges directs avec des clients et des potentiels consommateurs. « Nous débutons encore dans le milieu. Notre marque de produits de beauté et de bien-être commence à peine à se faire connaître sur le marché. Tout au long de l’événement, nous avons donc eu des retours émanant des personnes qui utilisent nos produits. Un point particulièrement important vu que cela nous permet d’améliorer au fur et à mesure la qualité et l’efficacité de nos produits. Cependant, nous sommes également à la recherche de nouveaux clients. Le fait de leur permettre d’essayer directement les produits et de ne pas se contenter de voir des photos sur les réseaux sociaux est aussi un bon point », se réjouit la fondatrice d’une marque de produits cosmétiques fabriqués à partir de produits naturels. « Cela nous a également permis d’évaluer un peu la concurrence », rajoute-t-elle.

Toutefois, quelques participants ont été un peu déçus en raison de la rareté des visiteurs. Pour ces participants, l’impact d’un événement repose sur le nombre d’articles vendus, et pas seulement sur les échanges avec les clients. Mais en gros, pour une première édition, chacun a été satisfait à son niveau.

« Mifaly »

La quatrième composante « Mifaly » de la Foire 4M a été particulièrement mise en avant à l’occasion de la journée de clôture. « Avec la Covid-19, cette année a été morose et remplie d’incertitude. Nous avons voulu casser cela en apportant cette quatrième composante. En plus du business, cet événement est le lieu des retrouvailles, surtout avec cette petite "  séparation"  . Un moment de pure convivialité et rempli de sourire, même derrière les masques », ont rappelé les organisateurs. Et ces retrouvailles se sont traduites par des séances de dédicace et de rencontres avec des artistes de renom comme le groupe Ambondrona ou encore le couple mythique Shyn et Denise. Ambondrona, au grand complet, a été présent pour faire la promotion de son nouvel album mais aussi et surtout de sa nouvelle gamme de parfum, de nouveaux produits lancés le 11 décembre dernier. Les adeptes du groupe ont alors pu partager un moment avec les artistes, et leur demander un autographe. De même Shyn et Denise sont venus à la foire 4M pour tirer les noms des heureux vainqueurs de la tombola de Noël organisée par E-sanandro à l’occasion du Salon des bonnes affaires 4M. A l’occasion de la sortie de son album « Tsara Joro », datant de la semaine dernière, Denise s’est donné à cœur joie dans la dédicace et l’immortalisation de ces petits moments de plaisir et de partage. En tout cas, c’est la première fois que des artistes viennent à de tel événement, pour le plus grand plaisir des visiteurs, et peut-être aussi pour les exposants.

Un jour, un sponsor

CNaPS : Accompagner ses adhérents tout au long de leur vie

La Caisse nationale de prévoyance sociale (CNaPS) a aussi participé à cette première édition de la Foire 4M en tant que sponsor. Regroupant les acteurs issus de différents secteurs, cet événement est une occasion pour la CNaPS d’accompagner les producteurs dans la valorisation du savoir-faire et des produits « Vita Malagasy ». Tout au long des quatre jours de l’événement, les participants ont donc pu demander des conseils au niveau du stand de Caisse. L’équipe présente sur les lieux a également pu traiter directement des dossiers et des demandes de tout genre. Cette démarche s’inscrit notamment dans sa volonté de mettre les adhérents au centre de ses préoccupations. A l’aube de l’année 2020, la CNaPS a notamment choisi de faire évoluer sa culture d’entreprise pour pouvoir accompagner ses adhérents tout au long de leur vie, et pas seulement au moment de la retraite. « Parce que couverture sociale veut aussi dire chaque personne et chaque famille tout au long de sa vie, depuis la naissance jusqu’à la retraite, cette perspective parfois oubliée deviendra désormais le centre du travail de chaque employé »,  soutient Mamy Rakotondrainibe, directeur général de la CNaPS.

Dossier réalisé par Rova Randria

Fil infos

  • Préfet de police d’Antananarivo - Le territoire de son ressort
  • Ministère de la Culture et de la Communication - Un tremplin vers la professionnalisation des artistes
  • Election du président de la Confédération africaine de football - La honte pour l’Afrique !
  • Construction illicite - Un Nabab nargue la Mairie d’Antananarivo
  • Indisponibilité de Soamandrakizay - Tant pis pour l’Opposition
  • Conseil des ministres - Le président de l’Université de Toamasina limogé
  • Etudes universitaires - L'époque où les bourses n'étaient pas systématiques !
  • Caisse de retraites civiles et militaires - Un déficit de 213 % l'année dernière
  • Barea de Madagascar - Ne tirez pas sur l’artiste Dupuis !
  • Tests Covid-19 - Attention aux faux négatifs !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un couple battant
    Le jeune couple ne se laisse guère abattre. Moralement et physiquement solides, le Chef de l’Etat et la Première dame tiennent bon et ce en dépit des attaques sordides.

A bout portant

AutoDiff