Publié dans Economie

Promotion de l’entrepreneuriat chez les jeunes - Max’Agro et Vin d’Itasy se démarquent

Publié le vendredi, 26 mars 2021


Une réussite palpable. Créées par des jeunes actifs en milieu rural, Max’Café et Vin d’Itasy figurent parmi les entreprises prospères actuellement. A l’issue du programme de Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes dans l’agriculture et l’agro-industrie (PEJAA), mis en place par le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche et la Banque africaine de développement (BAD), les jeunes dirigeants de ces entreprises ont su mettre en pratique les compétences qu’ils ont acquises. En effet, Max’Café, par exemple, fait aujourd’hui le bonheur des différentes Régions de Madagascar. « Max’Agro dont le produit phare est Max’Café, c’est avant tout un produit qui valorise les communautés rurales en se focalisant sur la création d’emplois, surtout pour les jeunes femmes en difficulté et les mères célibataires », soutient Maximilien Razafitiamanana, fondateur et dirigeant de l’entreprise. Ce dernier a toujours rêvé de créer sa propre entreprise, mais il n’avait pas pensé au domaine de l’agriculture ou de l’agro-industrie. Par contre, le concept de PEJAA l’a tout de suite conquis.
De plus, les deux jeunes agripreneurs, Nomentsoa Rabesandratana et Avisoa Joël Rambitanarivo, à l’origine de Vin d’Itasy, sont convaincus du réel potentiel de l’agriculture à Madagascar et que sa modernisation pourrait effectivement contribuer au développement de ce grand pays. « Nous tenons à encourager les jeunes malagasy à s’y investir même à partir de rien. C’était le cas pour nous, car ce qui ne tente rien n’a rien », soutiennent-ils. En ce moment notamment, le Vin d’Itasy commence à se faire de la clientèle autant en ligne qu’auprès de son partenaire « Ilay Fody By-Pass » où les clients pourront tout de suite commander les différentes saveurs au choix : ananas, fraise, litchi ou encore mangue. Ces « success stories » démontrent bien à quel point le domaine de l’agriculture regorge d’opportunités dans le pays. C’est pourquoi le programme PEJAA soutient les jeunes pour qu’ils s’y investissent.
Recueillis par Rova Randria

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff