Publié dans Economie

Secteur textile - Entre la réouverture du marché des pays importateurs et les restrictions à Madagascar

Publié le mardi, 25 mai 2021

Le décalage entre la réouverture du marché européen et américain et l’instauration de l’état d’urgence sanitaire à Madagascar pèse lourd sur les activités des entreprises franches. En effet, avec le déploiement rapide des vaccins, les activités économiques reprennent dans les pays développés.

Selon les explications de Hery Lanto Rakotoarisoa, président du Groupement des entreprises franches et partenaires (GEFP), les entreprises franches travaillant dans le secteur textile reçoivent des commandes mais les restrictions dans la Grande île entravent la productivité. « Ce qui est réjouissant c’est que le marché rouvre en Europe et en Amérique. Nous terminons actuellement les dernières commandes. Cependant, les diverses mesures adoptées par l’Etat ralentissent notre activité. Seule la moitié des effectifs assure la production pour les entreprises employant plus de 500 personnes. Les camions transportant des conteneurs ne peuvent également pas circuler au-delà des heures du couvre-feu. Tout cela entraîne des retards et on risque de perdre notre client. Nous appelons ainsi à un allègement des mesures pour fonctionner normalement », rapporte-t-il.

Durant le premier trimestre de cette année, la valeur des exportations des zones franches n’a connu aucune évolution. La variation est de l’ordre de 0,4% comparée à la même période de l’année dernière. Selon les chiffres fournis par l’Institut national de la statistique (INSTAT), elle était de 586 364 millions d’ariary de janvier à mars 2021 contre 583 923 millions d’ariary de janvier à mars 2020. « Malgré la crise, les entreprises franches dans le domaine de la télécommunication et informatique, les call center ont profité de la pandémie. Leur activité prospère et se développe même », souligne le président du GEFP. Par ailleurs, les importations des biens et services par ces entreprises ont fortement augmenté de 34,2 % en valeur nominale malgré la flambée des prix à l’international de près de 40 %.

Solange Heriniaina 

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff