Publié dans Economie

Crise sanitaire - Les jeunes étudiants poussés vers l’entrepreneuriat

Publié le vendredi, 04 juin 2021

La pandémie de coronavirus est plus que jamais le moment de développer l’entrepreneuriat. Force est de constater que 400 000 jeunes entrent chaque année sur le marché du travail. Cependant, les offres d’emploi n’arrivent pas à absorber toutes ces mains-d’œuvre surtout durant cette crise sanitaire. C’est dans ce sens que le groupement de patronat malagasy (FIVMPAMA) a signé une convention de partenariat avec l’Institut National des Sciences Comptables et Administration des Entreprises (INSCAE). La cérémonie de signature entre Andrianavalomanana Razafiarison, président du FIVMPAMA et Rakoto Harimino, directeur général de l’INSCAE s’est tenue, hier, aux 67Ha. Au-delà des partenariats classiques proposant des offres de stages aux étudiants, cette collaboration revêt un caractère plus large car elle s’inscrit dans le développement de l’entrepreneuriat. « La jeunesse devient des charges sociales pour l’économie. Il est clair que la création d’entreprise est le catalyseur de la croissance de Madagascar. Nous constatons plusieurs initiatives publiques et privées mais elles restent insuffisantes. Les deux parties vont inculquer l’esprit entrepreneurial chez les étudiants», déclare le président du FIVMPAMA. Et d’ajouter que plusieurs établissements d’enseignement supérieur de la Capitale sollicitent actuellement le groupement dans ce type de partenariat.
A l’INSCAE, les jeunes commencent à s’orienter dans la création d’entreprise mais ils ont besoin d’appui dans le démarrage de l’activité. Les étudiants peuvent alors profiter du réseau et de l’expérience des 5000 membres du FIVMPAMA réparties dans la Grande île. « Les jeunes témoignent cette volonté de créer eux-mêmes leur société. A titre d’exemple, dix étudiants nouvellement inscrits dans l’établissement possèdent déjà des entreprises formelles. Cela concerne le domaine de l’artisanat, l’agriculture, les nouvelles technologies de l’information et de la communication. En plus des formations en administration d’entreprise, l’encadrement et le partage d’expérience sont importants », souligne Rakoto Harimino, DG de l’INSCAE.
Solange Heriniaina

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff