Publié dans Economie

Grande distribution à Madagascar - Shoprite jette l’éponge

Publié le lundi, 23 août 2021


Marché en déclin, dévaluation des devises, problèmes d’approvisionnement ou encore faible pouvoir d’achat des consommateurs locaux. Autant de raisons avancées par les responsables dans un communiqué annonçant le départ de l’enseigne emblématique de la grande distribution qui quittera définitivement la Grande- île ainsi que l’Ouganda.
Selon le FinancialAfrik, Shoprite a annoncé ce lundi 23 août, qu’elle se retirait de l’Ouganda et de Madagascar après deux décennies d’activités. Présente depuis 2000 en Ouganda où il exploite cinq magasins, et depuis 2002 à Madagascar où il détient 10 magasins, Shoprite quitte ainsi la Grande île de la même manière qu’elle a quitté le Kenya l’année dernière, principalement à cause des impacts économiques du coronavirus. En effet, Shoprite connaît, comme ses concurrents, des baisses de recette partout sur le continent. Après avoir fermé des magasins en Tanzanie et sur l’île Maurice pour cause d’incendie, Shoprite a annoncé l’arrêt de ses activités à Mombasa, ville portuaire du Kenya. Ce retrait effectif a mis au chômage 104 employés sur les 15 de Shoprite à Mombasa. Un fait qui se reproduira alors dans la Grande- île sous peu après cette annonce de retrait du groupe. Cette situation a obligé Shoprite à se délester de plusieurs unités en Afrique et à se concentrer sur son marché en Afrique du Sud qui représente encore 80% de ses activités et qui a connu une croissance de 8,7% pendant la crise du coronavirus. Récemment, elle a aussi cédé la propriété de sa filiale nigériane, Retail Supermarkets Nigeria Limited,  à Ketron Investment Ltd, une société détenue par un groupe d'investisseurs institutionnels dirigé par l’homme d’affaires milliardaire Tayo Amusan propriétaire de la société immobilière Persianas Investment Ltd. Tayo Amusan a cumulé une expérience de plus de 25 ans dans le commerce au Nigeria, notamment avec la création en 2004  du premier centre commercial aux normes internationales à Lagos, Palms, qui sera ensuite répliqué dans d’autres villes comme  Enugu, Kwara, Ota et Ibadan. Les termes de la transaction comprennent un accord de franchise, qui garantit le droit du détaillant nigérian de continuer à utiliser la marque Shoprite . En outre, Ketron Investment Ltd bénéficiera d’un soutien administratif et technique du groupe Shoprite pour une période initiale de cinq ans. Lancée à Lagos en décembre 2005, Shoprite possède 25 points de vente dans 11 Etats. Pourtant, l’année dernière encore Shoprite employait environ 141 000 personnes dans près de 3 000 magasins à travers l’Afrique. Le principal détaillant alimentaire du continent détenait un réseau de près de 3 000 magasins appartenant à des entreprises dans 15 pays.
Se concentrer sur l’Afrique du Sud
« Le capital que nous allons investir désormais dans la région (hors-Afrique du Sud) sera à un niveau minimal et nous continuerons à gérer les coûts autant que nous le pouvons », avait expliqué Pieter Engelbrecht, CEO de Shoprite qui mise désormais sur le marché local où le groupe détient 30 % des parts du marché de la distribution. Les restrictions de circulation et la distanciation sociale dues au coronavirus ont eu raison des résultats des 2 900 enseignes du groupe en Afrique. Shoprite n’a pas échappé aux problèmes du confinement imposé par les gouvernements, notamment sur la restriction sur les ventes d’alcool touchant 14 pays d’implantation du groupe. En outre, Shoprite a souffert de la dévaluation des monnaies locales, comme en Zambie, au Nigeria et en Angola, qui a entraîné une énorme baisse de ses recettes. Pour le moment, il existe plus de 700 magasins basés en Afrique du Sud. Le groupe Shoprite est présent dans 11 pays africains qui sont la Mozambique, le Malawi, l’Angola, Madagascar, le Zimbabwe, le Botswana, la Namibie, la Tanzanie, le Lesotho, le Swaziland ainsi qu’en Inde. Depuis ses débuts en tant que petite chaîne de supermarché en 1979, la marque Shoprite a acquis une précieuse expérience de la vente sur le marché émergent. Au cours des années, il est également devenu l’une des marques les plus fiables d’Afrique du Sud.

Divorce après 20 ans d’idylle
La société Shoprite Madagascar est classée dans la SA ou Société anonyme. Elle exerce principalement dans le métier de la grande distribution. Fort d’une quarantaine d’années d’expérience, le groupe Shoprite est la plus importante chaîne de supermarché sur le continent africain. Cela fait plusieurs années que les supermarchés en alimentaire ont été introduits en Afrique du Sud et par la fusion ou le rachat par un des premiers groupes de distribution PEPKOR.  En octobre 2002, dans le cadre de son expansion régionale dans l’océan Indien, le groupe rachète les fonds de commerce de sept filiales du groupe GMM SA dont cinq supermarchés CHAMPION, un entrepôt, un laboratoire frais magasin. La filiale du groupe Shoprite Madagascar SA a donc repris les activités des cinq supermarchés en introduisant petit à petit les normes commerciales du groupe. La marque Shoprite est l’un des leaders de la distribution alimentaire en Afrique du Sud et est, selon une étude de marché indépendante, la marque de choix de la plus forte proportion de consommateurs sud-africains.

FinancialAfrik

Fil infos

  • Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans
  • La Vérité de la semaine
  • Lutte contre la Covid-19 - Les mesures prises par Madagascar font école
  • Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande
  • Le Gouvernement Ntsay face aux députés - Les sujets socio-économiques au menu !
  • Approvisionnement en eau à Antananarivo  - La qualité et la distribution reviendraient à la normale
  • Destruction de forêt - Six individus déférés à Moramanga
  • Hausse des cas de Covid-19 - Des gouverneurs bousculent les mauvaises habitudes
  • Restrictions mondiales liées à la Covid-19 - L’assistante d’Antonio Guterres annule sa mission à Madagascar
  • Marc Ravalomanana - Précampagne sous couvert de redynamisation

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • La CENI opérationnelle !
    Enfin, les neuf nouveaux membres de la CENI entrent en fonction. Comme l’exige la loi, ils ont prêté serment devant la Cour suprême ce mercredi 1er décembre et ce en présence du Chef de l’Etat Rajoelina Andry et du ministre de la Justice Imbiky Herilaza.Arrivés au terme de leur mandat, les anciens commissaires électoraux durent plier bagage. Me Hery Rakotomanana et son équipe cèdent la place à Dama Andrianarisedo Retaf Arsène, Randrianarivonantoanina Tiana Ifanomezantsoa, Ravalitera Jacques Michael, Andriamazaray Andoniaina, Razafindrabe Guy Georges, Abdallah Houssein, Razafimamonjy Laza Rabary, Fidimiafy Roger Marc, Ralaisoavimanjaka Andriamarotafikatohanambahoaka. Victime de certain dysfonctionnement dans le mécanisme interne, l’ancienne Instance d’Alarobia chargée d’organiser les élections à Madagasikara avait dû se débattre durement pour esquiver les boulets rouges de certains acteurs politiques. Me Rakotomanana dut user de son talent d’Avocat pour plaider la cause de ses anciens confrères. Il fallait défendre à tout prix l’intégrité et la crédibilité de…

A bout portant

AutoDiff